« Petit pays » de Gaël Faye: Prix Goncourt des Lycéens 2016!!

petit-pays

Enfin une chronique! Un mois que je ne vous avais pas écrit et cela me manquait! Aujourd’hui je vous parle du premier roman de Gaël Faye qui a récemment reçu le Prix Goncourt des Lycéens 2016 et le prix est largement mérité. Une lecture coup de coeur.

J’ai adoré ce livre à la fois dur et touchant, une histoire d’adolescence brisée dans un pays où le génocide fait rage.

 

Quatrième de couverture:

« Au temps d’avant, avant tout ça, avant ce que je vais raconter et le reste, c’était le bonheur, la vie sans se l’expliquer. Si l’on me demandait « Comment ça va? » je répondais toujours « ça va! ». Du tac au tac. Le bonheur, ça t’évite de réfléchir. C’est par la suite que je me suis mis à considérer la question. A esquiver, à opiner vaguement du chef. D’ailleurs, tout le pays s’y étais mis. Les gens ne répondaient plus que par « ça va un peu ». Parce que la vie ne pouvait plus aller complètement bien après tout ce qui nous était arrivé. »

   » Avant, Gabriel faisait les quatre cents coups avec ses copains dans leur coin de paradis. Et puis l’harmonie s’est disloquée en même temps que son « petit pays », le Burundi, ce bout d’Afrique centrale brutalement malmenée par l’Histoire.

  Plus tard, Gabriel fait revivre un monde à jamais perdu. Les battements de coeur et les souffles coupés, les pensées profondes et les rires déployés, le parfum de citronnelle, les termites les jours d’orage, les jacandaras en fleur… L’enfance, son infinie douceur, ses douleurs qui ne nous quittent jamais. »

Lire la suite

« Hôtel Angleterre » de Marie Bennett

1540-1

Magnifique roman que ce premier de Marie Bennett. Un vrai coup de coeur dont je vais vous parler aujourd’hui. Un couple séparé par la guerre, l’un se bat pour survivre, l’autre contre ses remords face à son adultère avec une femme. Le pardon et vivre avec ses démons est-il possible?

Quatrième de couverture:

« Suède, Hiver 1940. Georg est appelé sous les drapeaux. Exposée à des températures extrêmes, mal équipée, sous alimentée, son unité se trouve à la merci d’officiers incompétents qui exposent les soldats à des risques inutiles et n’hésitent pas à leur infliger châtiments et humiliations. Lorsque cinq recrues meurent, c’est la mutinerie, et Georg est envoyé en camp de travail. 

  De son côté, Kerstin, la femme de Georg, survit comme elle peut à Malmö. Les années passent, et avec elles l’espoir de revoir un jour son époux. Mais une rencontre bouleverse sa vie, celle de Viola, femme riche, belle et cultivée dont Kerstin tombe éperdument amoureuse. C’est le débit d’une liaison d’autant plus passionnée qu’elle est interdite. Pourtant, aveuglée par la jalousie, Kerstin détruit ce bonheur fugace. 

  Le soir de Noël 1943, les deux époux se retrouvent enfin. Pourront-ils reprendre le cours de leur existence après avoir traversé autant d’épreuves? 

Un superbe roman sur l’amour, la trahison et les remords. »

Lire la suite

« La concordance des temps » de Vladimir de Gmeline

concordance

 

Je suis impatiente de vous parler du premier roman de Vladimir de Gméline. Reporter pour Marianne, il nous offre ici une épopée pleine d’amour et de vengeance.

Quatrième de couverture:

« À Bornéo, une équipe de spéléologues s’apprête à explorer une rivière souterraine. Leur chef s’inquiète. L’expédition s’annonce difficile et la mousson s’éternise. Mais les obstacles ne viendront pas seulement de la nature, ni des traumatismes anciens que certains lui ont cachés. Dans la ville côtière de Balitan, où ils séjournent avant leur départ, une histoire d’amour interdite va dérégler la vie d’une communauté employée par une compagnie pétrolière. L’humidité, la chaleur et l’ennui engourdissent les corps. La jalousie d’un homme trahi fait basculer cette immobilité dans une violence inattendue. Les spéléologues s’y trouvent mêlés malgré eux. Commence alors une course poursuite au cœur de la jungle, tandis que le temps détraqué ne leur laisse aucun répit.
La concordance des temps nous plonge dans l’univers clos des expatriés, des femmes oisives et des hommes sûrs de leur force. L’air est moite et les certitudes vacillent. Chacun s’interroge : faut-il partir ou rester ? Assumer les conséquences de ses actes ou trouver excuses et faux semblants ? Être fidèle à celui que l’on est ou à l’image que l’on donne ? Les événements les obligeront à répondre à ces questions. »

Lire la suite

Remise du Prix des lecteurs Livre de Poche du 29/09/2016

fullsizerender

 

C’est avec un peu de retard que je vous montre quelques photos de la remise du Prix des lecteurs Livre de Poche 2016 auquel j’ai eu le plaisir de pouvoir me rendre et de rencontrer les auteurs primés. Une belle réception à Paris Espace Commines.

Lire la suite

« Fidèle au poste » d’Amélie Antoine

fidèle

 

Je suis ravie de vous présenter aujourd’hui le premier roman d’Amélie Antoine. J’étais très heureuse de l’avoir remporté par l’intermédiaire d’un concours qu’elle avait proposé et ce thriller au dénouement improbable ne m’a pas laissée indifférente.

Quatrième de couverture:

« Mai 2013. Chloé et Gabriel, mariés depuis plusieurs années, mènent une existence heureuse à Saint-Malo, jusqu’au jour où la jeune femme se noie accidentellement au cours d’une baignade matinale. Gabriel, incapable de surmonter seul son chagrin, se décide à chercher du soutien auprès d’un groupe de parole. Il fait alors la connaissance d’Emma, une photographe récemment arrivée en ville, qui l’aide à traverser cette épreuve du deuil. 

Mais Chloé semble toujours très présente et étonnamment vivante aux yeux de Gabriel qui ne parvient pas à l’oublier et à se reconstruire.

Et si la réalité n’était pas celle à laquelle le jeune veuf se raccroche?

Une intrigue à trois voix qui ne vous emmène jamais où vous l’attendez… »

Lire la suite

« Je sais pas » de Barbara Abel

je-sais-pas

Un roman dont j’attendais la sortie depuis un moment de par son résumé et j’ai été ravie de le recevoir des Editions Belfond. Un polar qui donne des frissons dans le dos lorsque l’on s’aperçoit jusqu’où sont capables d’aller certaines personnes dans le mensonge et la vengeance, petits comme grands.

Quatrième de couverture:

 » Une belle journée de sortie scolaire qui vire au cauchemar. Une enfant de cinq ans a disparu. Que s’est-il passé dans la forêt? A cinq ans, on est innocent, dans tous les sens du terme. Pourtant, ne dit-on pas qu’une figure d’ange peut cacher un coeur de démon? »

Lire la suite

« Le chant du rossignol » de Kristin Hannah

le chant

Un coup de coeur, une merveille, une pépite, un livre à lire absolument pour les amateurs de romans historiques et de destins de vie. La Seconde Guerre Mondiale gronde, les Allemands envahissent Paris puis les villages. Deux soeurs vont tenter de survivre dans ce chaos et prendre deux chemins différents.

Quatrième de couverture:

« France, 1939. Dans un village de la Loire, Vianne Mauriac fait ses adieux à son mari qui part au front et se retrouve seule avec sa fille. Très vite, elle est forcée  d’accueillir un officier allemand sous son toit. Et fait le choix de protéger sa fille à tout prix…

  Sa soeur Isabelle, 18 ans, s’installe à Paris le jour de l’entrée des Allemands dans la ville. Impétueuse et pleine d’idéaux, elle s’engage dans la Résistance sous le  nom de code « Le Rossignol ».

  Deux soeurs, deux destins. Chacune jouant sa propre survie dans la France occupée. »

Lire la suite

« Sur l’île, une prison » de Maurizio Torchio

ile

Premier roman des Editions Denoël pour cette rentrée littéraire. Un roman au sein d’une prison dans laquelle les lois diffèrent en tous points des règles de l’extérieur.

Quatrième de couverture:

« Du tréfonds d’une cellule s’élève une voix. Celle d’un homme placé à l’isolement. Toro a été emprisonné après avoir enlevé la fille d’un patron local, surnommée  « la Princesse du café ». Le jour où il tue un gardien, il est alors condamné à perpétuité. Toro raconte tout: les relations entre gardiens et détenus, les rivalités et la solidarité entre les prisonniers eux-mêmes. Il décrit la nourriture, le sexe, le monde extérieur, l’attachement désespéré aux objets, les jours et les nuits qui se confondent – tous les détails, même les plus infimes, sont rapportés avec une minutie sans pitié.

  Sur l’île, une prison est un roman puissant et hypnotique qui plonge le lecteur dans un univers où l’espace et le temps, le bien et le mal, la lâcheté et le courage tels qu’on les connaît n’ont plus courts. Dans la lignée d’Un prophète, de Jacques Audiard, Maurizio Torchio nous livre un récit fascinant et inoubliable, dépourvu de tout jugement ou complaisance, sur la vie carcérale. »

Lire la suite

« Je suis là » de Clélie Avit

1540-1 (1)

 

Mon coup de coeur du mois d’Août! Un livre magnifique, poignant, émouvant qui m’a tiré les larmes plusieurs fois.

Quatrième de couverture:

   » Ça fait vingt semaines que je suis seule, seulement six que je m’en rends compte. Et pourtant, j’ai l’impression que ça fait une éternité. Ça passerai peut-être plus vite si je dormais plus souvent. Enfin, si mon esprit se déconnectait. Mais je n’aime pas dormir. »

  À la suite d’un accident d’escalade en montagne, Elsa est plongée dans le coma. Tandis que l’espoir de son réveil s’amenuise de jour en jour, que ses proches et les médecins commencent à baisser les bras, un jeune homme, Thibault, pénètre par erreur dans sa chambre. Traumatisé par le sort de son frère, qui a renversé deux jeunes filles en voiture, Thibault décide de se confier à Elsa et noue une relation avec elle, malgré son mutisme. Est-il à ce point désespéré de lui-même? Ou a-t-il décelé chez elle ce que plus personne ne voit? 

Lire la suite

« La mémoire des embruns » de Karen Viggers

9782253066217-001-T

Bientôt la remise du Prix des lecteurs LIvre de Poche et voici les derniers livres lus pour la sélection du mois d’Août.

La mémoire des embruns a ce brin d’évasion que j’adore même si le dénouement facile à deviner m’a empêché d’avoir un coup de coeur.

Quatrième de couverture:

 » Mary est âgée, sa santé se dégrade. Elle décide de passer ses derniers jours à Bruny, île de Tasmanie balayée par les vents où elle a vécu ses plus belles années auprès de son mari, le gardien du phare. 

Entre souvenirs et regrets, Mary retrouve la terre aimée pour tenter de réparer ses erreurs. Entourée de Tom, le seul de ses enfants à comprendre sa démarche, un homme solitaire depuis son retour d’Antarctique, elle veut trouver la paix avant de mourir. Mais le secret qui l’a hantée durant des décennies menace d’être révélé et de mettre en péril son fragile équilibre. 

Une femme au crépuscule de sa vie, un homme incapable de savourer pleinement la sienne, une bouleversante histoire d’amour, de perte et de non-dits sur fond de nature sauvage et mystérieuse. Un roman envoûtant, promesse d’évasion et d’émotion. »

Lire la suite