En exclusivité pour vous: Interview de Titiou LECOQ, à l’origine du blog « Girls and Geek » et du roman « Les Morues »

Titiou%20Lecoq

Il y a quelques mois, je vous présentais le roman de Titiou Lecoq « Les Morues » qui m’avait beaucoup plus. J’ai pu entrer en contact avec cette romancière également blogueuse invétérée qui tient le fameux blog « Girls and Geek« .

Elle m’a fait l’honneur de répondre à ces quelques questions pour notre plus grand bonheur!!

Depuis combien de temps tenez-vous votre blog ?

Depuis juillet 2008

Qu’est-ce que la blogosphère vous apporte au sein de votre vie de tous les jours ?

La blogosphère ou Internet ou le fait de tenir un blog ? Comme une grande partie de ma vie tourne autour d’Internet, c’est difficile de répondre. Mais en général, Internet m’apporte de la joie.

Qu’est- ce qui vous a décidé à écrire ?

Depuis que je sais lire, je veux écrire. Plus précisément, je voulais écrire des romans parce que je trouvais que raconter des histoires c’était le truc le mieux au monde. Le blog, ça a été l’occasion de tester une autre forme d’écriture, complètement différente dans son rapport au temps et à la langue. On écrit beaucoup plus librement. Et ce qui m’a décidé à ouvrir le blog… au début, j’avais envie mais je n’osais pas. Je trouvais ça un peu honteux, un vieux reste d’éducation judéo-chrétienne qui dit que le spectacle de soi c’est le mal. J’ai une amie qui m’a encouragée. Et je me suis vraiment mise à un moment où je changeais de vie (appart, mec, boulot). Ca faisait partie de mes résolutions. (Je suis très forte en liste.)

Quelles sont vos sources d’inspiration pour l’écriture ?

Aucune. Sur le blog, j’essaie des trucs. Ce n’est pas du tout comme un article ou un roman. A la limite, ce qui m’influence le plus ce sont 1°) les autres blogs que je lis (par Simone de Bougeoir), 2°) les formes d’expression orales de mes potes que je peux reprendre à l’occasion.

Votre blog et son contenu vous ont-ils aidée dans l’élaboration de votre roman?

Pas du tout. J’ai écrit le roman en parallèle du blog mais ça a été complètement imperméable comme boulot. Ce qui m’a aidée en fait, c’est qu’écrire un roman c’est quand même complètement ingrat comme travail. Surtout un premier roman. Ca n’intéresse personne à part vos meilleurs amis dévoués. Vous êtes seule devant votre ordi. Alors quand je postais sur le blog et que j’avais un retour immédiat de lecteurs, c’était réconfortant.

Combien de temps avez-vous mis pour écrire votre livre «  Les Morues » ?

Je réponds toujours 3 ans, donc j’imagine que c’est ça. Mais j’y avais pensé avant de m’y mettre vraiment. Et puis sur les trois ans, il y a des périodes où je travaillais vraiment dessus, et d’autres où je n’avais pas le temps.

Quel est le personnage qui vous ressemble le plus parmi ceux de votre roman ?

Tous, parce que les personnages, ce sont des virtualités de moi. Ce sont des moi potentiels. Mais s’il fallait vraiment choisir, je dirais Fred.

Quel est votre passage préféré dans votre livre ?

Un passage qui est à la fin. Où Ema se barre de chez son mec et se met à réfléchir au couple, aux rapports homme/femme, au pourquoi c’est perdu d’avance. Je me souviens très bien du soir où je l’ai écrit. A peu près d’une traite et j’avais l’impression de réussir enfin à synthétiser quelque chose que je pensais de façon diffuse depuis longtemps.

Quels conseils donneriez-vous à une blogueuse ayant envie de se lancer dans l’écriture d’un roman ?

Blogueuse ou pas, qu’il faut bosser. Je sais, c’est très con comme conseil mais c’est la base. Etre prête à tout réécrire depuis le début. Pour le reste, chacun fonctionne différemment. Mais dans le désordre : savoir ce qu’on veut dire, identifier ses thèmes, se demander « est-ce que j’ai déjà lu ça quelque part ? », savoir d’où partent les personnages et où ils arrivent et pourquoi ils y vont.

Êtes-vous une So Busy Girls ?

Busy oui sûrement mais en même temps une procrastinative girl, et une j’aimauvaiseconsciencederienfoutreaujourdhui girl.

Rendez-vous sur Hellocoton !