« La mer couleur de vin » de Leonardo Sciascia

la mer

La mafia…. tant de films, de séries et de romans en on été inspirés. Les gangs, les vendettas, les histoires de famille, les règlements de compte; la mafia intrigue, inquiète, fascine et terrifie en même temps.

Leonardo Sciascia, sicilien de naissance, a écrit ce recueil de nouvelles entre 1959 et 1972 et évoque, à travers ces treize récits, l’importance de la religion dans les régions siciliennes, l’impact de la mafia sur la population et le poids de certaines traditions.

Un peuple pauvre, luttant pour survivre face à une mafia puissante et omniprésente.

Déjà publié en 1973, cette réédition m’a permis de découvrir cet auteur italien et d’en apprendre beaucoup sur la Sicile du début 19ème ainsi que sur l’action de la mafia et sur son emprise.

Certains récits m’ont fait sourire par leurs dénouements ou leurs situations parfois cocasses:  un mafioso qui doit se présenter devant le juge et apprend dans le dictionnaire la définition du mot « mafia » pour réussir à se défendre, un jeune enchaînant les larcins et meurtres mais s’en sortant systématiquement car passant pour l’idiot du village, une femme découvrant que son mari veut sa mort… Lire la suite