« La concordance des temps » de Vladimir de Gmeline

concordance

 

Je suis impatiente de vous parler du premier roman de Vladimir de Gméline. Reporter pour Marianne, il nous offre ici une épopée pleine d’amour et de vengeance.

Quatrième de couverture:

« À Bornéo, une équipe de spéléologues s’apprête à explorer une rivière souterraine. Leur chef s’inquiète. L’expédition s’annonce difficile et la mousson s’éternise. Mais les obstacles ne viendront pas seulement de la nature, ni des traumatismes anciens que certains lui ont cachés. Dans la ville côtière de Balitan, où ils séjournent avant leur départ, une histoire d’amour interdite va dérégler la vie d’une communauté employée par une compagnie pétrolière. L’humidité, la chaleur et l’ennui engourdissent les corps. La jalousie d’un homme trahi fait basculer cette immobilité dans une violence inattendue. Les spéléologues s’y trouvent mêlés malgré eux. Commence alors une course poursuite au cœur de la jungle, tandis que le temps détraqué ne leur laisse aucun répit.
La concordance des temps nous plonge dans l’univers clos des expatriés, des femmes oisives et des hommes sûrs de leur force. L’air est moite et les certitudes vacillent. Chacun s’interroge : faut-il partir ou rester ? Assumer les conséquences de ses actes ou trouver excuses et faux semblants ? Être fidèle à celui que l’on est ou à l’image que l’on donne ? Les événements les obligeront à répondre à ces questions. »

Lire la suite

Publicités

« Fidèle au poste » d’Amélie Antoine

fidèle

 

Je suis ravie de vous présenter aujourd’hui le premier roman d’Amélie Antoine. J’étais très heureuse de l’avoir remporté par l’intermédiaire d’un concours qu’elle avait proposé et ce thriller au dénouement improbable ne m’a pas laissée indifférente.

Quatrième de couverture:

« Mai 2013. Chloé et Gabriel, mariés depuis plusieurs années, mènent une existence heureuse à Saint-Malo, jusqu’au jour où la jeune femme se noie accidentellement au cours d’une baignade matinale. Gabriel, incapable de surmonter seul son chagrin, se décide à chercher du soutien auprès d’un groupe de parole. Il fait alors la connaissance d’Emma, une photographe récemment arrivée en ville, qui l’aide à traverser cette épreuve du deuil. 

Mais Chloé semble toujours très présente et étonnamment vivante aux yeux de Gabriel qui ne parvient pas à l’oublier et à se reconstruire.

Et si la réalité n’était pas celle à laquelle le jeune veuf se raccroche?

Une intrigue à trois voix qui ne vous emmène jamais où vous l’attendez… »

Lire la suite

« Je sais pas » de Barbara Abel

je-sais-pas

Un roman dont j’attendais la sortie depuis un moment de par son résumé et j’ai été ravie de le recevoir des Editions Belfond. Un polar qui donne des frissons dans le dos lorsque l’on s’aperçoit jusqu’où sont capables d’aller certaines personnes dans le mensonge et la vengeance, petits comme grands.

Quatrième de couverture:

 » Une belle journée de sortie scolaire qui vire au cauchemar. Une enfant de cinq ans a disparu. Que s’est-il passé dans la forêt? A cinq ans, on est innocent, dans tous les sens du terme. Pourtant, ne dit-on pas qu’une figure d’ange peut cacher un coeur de démon? »

Lire la suite

« Je suis là » de Clélie Avit

1540-1 (1)

 

Mon coup de coeur du mois d’Août! Un livre magnifique, poignant, émouvant qui m’a tiré les larmes plusieurs fois.

Quatrième de couverture:

   » Ça fait vingt semaines que je suis seule, seulement six que je m’en rends compte. Et pourtant, j’ai l’impression que ça fait une éternité. Ça passerai peut-être plus vite si je dormais plus souvent. Enfin, si mon esprit se déconnectait. Mais je n’aime pas dormir. »

  À la suite d’un accident d’escalade en montagne, Elsa est plongée dans le coma. Tandis que l’espoir de son réveil s’amenuise de jour en jour, que ses proches et les médecins commencent à baisser les bras, un jeune homme, Thibault, pénètre par erreur dans sa chambre. Traumatisé par le sort de son frère, qui a renversé deux jeunes filles en voiture, Thibault décide de se confier à Elsa et noue une relation avec elle, malgré son mutisme. Est-il à ce point désespéré de lui-même? Ou a-t-il décelé chez elle ce que plus personne ne voit? 

Lire la suite

« Orages » d’Estelle Tharreau

orages

 

J’ai reçu il y a quelques mois ce roman envoyé par les Editions Taurnada. Cette maison d’édition me fait découvrir depuis quelques temps maintenant des romans à suspens que j’adore à chaque fois et ce roman d’Estelle Tharreau n’a pas dérogé à la règle.

Quatrième de couverture:

« Si vous éleviez seule une fille de seize ans et que votre petit ami devenait trop encombrant, refuseriez-vous un travail et une belle maison dans un village de carte postale où tout le monde semble prêt à vous aider? Il est probable que non. Pourtant, vous auriez tort!

  Les nuits d’orages peuvent s’avérer mortelles pour qui ne sait pas lire entre les lignes du présent et celles d’un passé enfoui depuis plus d’un siècle dans un cahier d’écolier jauni et écorné. »

Lire la suite

« De force » de Karine Giebel

de force

 

Envoyé par les Editons Belford, ce thriller psychologique ne pouvait me promettre qu’une excellente lecture vu les nombreux avis positifs qui en sont ressortis. Promesse tenue puisque j’ai adoré ce roman palpitant et stressant d’une auteure couronnées de multiples Prix Littéraires ( Prix marseillais du Polar en 2005, Prix Intramuros du festival du Polar de Cognac en 2008, Prix SNCF du Polar en 2009, Prix Polar francophone en 2012)

Quatrième de couverture:

« Le temps de l’impunité est révolue. Le temps des souffrances est venu.

Elle ne m’aimait pas. Pourtant, je suis là aujourd’hui. Debout face au cercueil premier prix. Car moi j’ai voulu l’aimer. De toutes mes forces. De force. Mais on n’aime pas ainsi.

Lorsque j’arrive devant la porte de mon ancienne chambre, ma main hésite à tourner la poignée. En allumant la lumière, je reste bouche bée. Pièce vide, tout à disparu. Il ne reste qu’un tabouret. Sur le tabouret, une enveloppe. Sur l’enveloppe, mon prénom en lettres capitales. Deux feuilles, écrites il y a trois mois. Son testament, ses dernières volontés. 

Je voulais savoir. Maintenant je sais. Et ma douleur n’a plus aucune limite. 

La haine. Voilà l’héritage qu’elle me laisse. »

Lire la suite

« L’homme qui ment » de Marc Lavoine

1540-1

Autre roman sélectionné pour le mois de Juillet pour le Prix des lecteurs Livre de Poche. Marc Lavoine nous livre ici le récit de son enfance et se penche sur le personnage de son père, homme menteur, alcoolique, collectionnant les femmes mais malgré tout un père aimant.  Un père adoré mais qui le décevait trop souvent.

Quatrième de couverture:

« Tu vivais dans un film italien, comme si la vie n’était pas suffisante, pas assez colorée, pas assez tout court. Tu évoquais l’Algérie, ta frustration de ne pas avoir fait médecine à cause de … la guerre, l’argent, la vie et ton mariage peut-être trop tôt. En fait , tu noyais tous ces regrets dans le sexe des femmes, comme pour apaiser les douleurs de ta mémoire, pour soigner l’homme blessé de l’intérieur. Les filles, c’était du sirop, une médecine d’urgence pour apaiser les maux de l’âme et du cœur.  Ça pesait dans mon cartable, et je partageais ça avec mon frère, qui essayait de temporiser, évoquant les blessures de Lulu. Ça me calmait de façon passagère, mais ça ne changeait rien. »

Lire la suite

« Le premier jour du reste de ma vie » de Virginie Grimaldi

le premier jour

 

Sélection de Juin pour le Prix des lecteurs Livre de Poche. J’ai été ravie de recevoir ce roman car j’en entendais beaucoup parlé.J’ai donc pu découvrir  le monde de Virginie Grimaldi qui, comme le montre bien la couverture, nous fais partir en vacances et nous détend.

Quatrième de couverture:

« Marie a tout préparé pour l’anniversaire de son mari: décoration de l’appartement, gâteaux, invités… Tout, y compris une surprise: à quarante ans, elle a décidé de le quitter. Marie a pris « un aller simple pour ailleurs ». Pour elle, c’est maintenant que tout commence. Vivre, enfin. Elle a donc réservé un billet sur un bateau de croisière pour faire le tour du monde. A bord, Marie rencontre deux femmes qui, elles aussi; sont à la croisée des chemins. Au fil de leurs aventures, parfois déjantées, elles pleurent et rient ensemble, à la reconquête du bonheur. Leurs vies à toutes les trois vont être transformées par cet étonnant voyage. »

Lire la suite

« En attendant Bojangles » d’Olivier Bourdeaut: un vrai coup de maître

en-attendant-bojangles

 

Un livre magique et magnifique qui regroupe tous les ingrédients pour faire un roman coup de cœur. Véritable succès dès sa sortie, « En attendant Bojangles » nous emmène dans la folie d’une femme et dans l’amour fou qui anime sa famille avec un brin de poésie qui anime le récit d’un tourbillon enivrant et touchant.

Quatrième de couverture:

« Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur « Mr Bojangles » de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis. 

  Celle qui donne le ton, qui mène le bal, c’est la mère, feu follet imprévisible et extravagant. C’est elle qui a adopté le quatrième membre de la famille, Mlle Superfétatoire, un grand oiseau exotique qui déambule dans l’appartement. C’est elle qui n’a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères. 

  Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l’inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte.

  L’amour fou n’a jamais si bien porté son nom. »

Lire la suite

« Une question d’harmonie » de Bérangère de Chocqueuse

harmonie

Un roman agréable à lire qui fait du bien au moral. Il m’a fait penser au roman de Léa Wiazemsky  » Le vieux qui déjeunait seul ». L’histoire d’une rencontre entre une jeune femme et un vieil homme qui se découvre une bel amitié.

Quatrième de couverture:

« Il n’y a pas d’âge pour faire la rencontre de sa vie…

Elle aime l’agitation parisienne, les sorties entre amis, les week-ends chez ses parents; elle poursuit ses études d’histoire de l’art tout en se demandant ce qu’elle va bien pouvoir faire de sa vie.

Il est musicien de l’Orchestre national de France, il aime s’enfermer dans son appartement en tête à tête avec sa contrebasse et ses piles de livres. 

Elle essaie d’en savoir plus sur lui à chacune de leurs entrevues.

Il garde close la porte de son cœur et pourtant il ne manquerait aucun de leurs rendez-vous. 

Elle c’est Julia, elle a 25 ans.

Lui c’est Paul, il en a 80.

L’harmonie n’est pas une question d’âge mais de rencontre, et voici l’histoire d’amitié fabuleuse entre deux êtres que plus d’un demi-siècle sépare mais qui ont tellement à apprendre l’un de l’autre. »

Lire la suite