Lecture Commune: « Purge » de Sofi OKSANEN

20130225-102220.jpg

Voici la lecture commune de ce 25 Février, lecture faite avec:

Ma danse du monde

Valentyne

Cristie

Ce livre parle d’amour, de trahison, de mensonges, de traite des femmes…un panel d’émotions et de sentiments qui m’a beaucoup plu mais qui m’a également bouleversé par son contenu et par l’écriture de Sofi Oksanen. Un livre incroyablement vrai!!

Nous sommes en Estonie. Nous passons sans arrêt des années 40 à 90 en compagnie d’Aliide et de Zara, deux femmes aux parcours totalement différents mais dont les destins vont se croiser car ayant un lien commun.

Aliide trouve Zara dans son jardin. Elle est apeurée, dit être recherchée par son mari qui n’est en fait personne d’autre que son mac auquel elle veut échapper à tout prix. Les souvenirs de Zara sur sa condition de prostituée nous font frissonner et nous dévoilent un monde impitoyable. Refusant de dévoiler la vérité sur sa vie mais également sur sa venue chez Aliide, qui n’est en fait pas le fruit du hasard, Zara réapprend à vivre normalement auprès d’Aliide, cette dernière arrivant presque à se prendre d’amitié pour cette jeune femme dont elle se méfie pourtant.

Parallèlement, nous découvrons la vie d’Aliide en Estonie lors de la Seconde Guerre Mondiale et son amour inconditionné pour son beau-frère, Hans, mari de sa soeur. Un amour démesuré qui lui fera perdre la tête au point de trahir sa soeur.

Obligées de cacher Hans pour qu’il ne se fasse pas prendre par les comunistes, Aliide et Ingel vont être obligées de mentir pour le protéger jusqu’à en être torturée en ce qui concerne Aliide. Traumatisme qui ne s’effacera jamais et qui ne fera que renforcer son amour pour Hans.

Mariée à un communiste, Aliide fait tout pour susciter l’intérêt de Hans qui n’a d’yeux que pour Ingel et sa fille Linda. Un amour sans retour pour lequel Aliide vit sans compter.

Ce roman est prenant et frissonnant à bien des niveaux et l’histoire de ces deux femmes nous emmène au plein coeur d’une Estonie déchirée et en guerre où trahison et mensonges sont le los quotidien pour se protéger.

Sofi Oksanen est une écrivain hors pair qui mérite d’être lue et qui mérite bien son Prix des lecteurs 2012 et le Prix Femina 2010.

Bonne lecture!!

Mon meilleur passage:

 » Le ballot était toujours dans la cour, dans la même position. Il avait l’air humain, avec des cheveux blonds qui se détachaient sur l’herbe. Etait-il en vie, au moins? La poitrine d’Aliide s’était tendue, son coeur palpitait. Faudrait-il qu’elle aille dans la cour? Ou bien serait-ce une ânerie, une imprudence? Le ballot était-il un piège tendu par des voleurs? Non, c’était impossible. »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités