« Le Bleu entre le ciel et la mer » de Susan Abulhawa

le bleu

 

Une très belle histoire que nous raconte ici Susan Abulhawa sur la Palestine et Israël. Des histoires de femmes, de familles de réfugiés qui se battent pour survivre au milieu des bombardements, une belle leçon de courage et une immersion totale dans la vie des camps de réfugiés à Gaza des années 50 à nos jours.

 

Quatrième de couverture:

« 1947. La famille Baraka vit à Beit Daras, village paisible de Palestine entouré d’oliveraies. Nazmiyeh, la fille aînée, s’occupe de leur mère vieillissante, tandis que son frère Mamdouh s’occupe des abeilles du village. Mariam, leur jeune sœur aux magnifiques yeux vairons, passe ses journées à écrire en compagnie de son ami imaginaire. Lorsque les troupes israéliennes se regroupent aux abords du village, Beit Daras est mis à feu et à sang, et la famille doit prendre la route pour rejoindre Gaza et tenter de se reconstruire dans l’exil. Seize ans plus tard, Nur, la petite fille de Mamdouh, s’est installée aux Etats-Unis. Tombée amoureuse d’un médecin, elle décide de le suivre en Palestine. Un voyage au cours duquel elle découvrira que les liens de sang résistent à toutes les séparations- même la mort. 

Le Bleu entre le ciel et la mer est une histoire de femmes, de déracinement, de séparation et d’amour. Avec ce conte d’une beauté bouleversante, Susan Abulhawa montre l’histoire de la Palestine sous un nouveau jour. »

Lire la suite

Publicités