« Les lance-flammes » de Rachel Kushner

lance flammes

Dernier roman proposé pour la sélection de Mai du prix des lecteurs Livre de Poche. Un roman qui n’a pas su m’emporter ni me plaire malheureusement.

Quatrième de couverture:

« Reno a trois passions: la vitesse, la moto et la photographie. Elle débarque à New-York en 1977 et s’installe à SoHo, haut lieu de la scène artistique, où elle fréquente une tribu dissolue d’artistes rêveurs, qui la soumettent à une éducation intellectuelle et sentimentale. Reno entame alors une liaison avec l’artiste Sandro Valera, fils d’un grand industriel milanais, qu’elle suit en Italie. Tous deux sont bientôt emportés dans le tourbillon de violence des années de plomb. 

Un roman d’apprentissage virtuose au centre duquel Reno, jeune femme « en quête d’expérience », se construit face au miroir déformant de l’art et du mensonge. »

Lire la suite

Publicités

« Ma vie en suspens » de Susannah Cahalan: une histoire vraie terrifiante

ma vie

Aujourd’hui, je vais vous parler d’une histoire vraie. L’histoire d’une jeune femme devenue folle sans raisons apparentes, l’histoire d’un cauchemar, d’une parenthèse terrifiante dans la vie de Susannah Cahalan. Elle nous livre ici le récit de ce qui lui est arrivé, de l’apparition des premiers symptômes jusqu’à sa guérison en passant par son séjour à l’hôpital et ses crises de violence et de paranoïa. Un récit bouleversant qui m’a tenu en haleine jusqu’au bout.

Quatrième de couverture:

« Susannah Cahalan, vingt-quatre ans, se réveille entravée sur un lit d’hôpital. Incapable de bouger ou de parler, elle n’a aucun souvenir de la raison pour laquelle elle est là. Celle qui, quelques semaines plus tôt, était une jeune fille en bonne santé, vivant sa première relation sérieuse et promise à une brillante carrière de journaliste, se retrouve désormais cataloguée comme psychotique violente, abrutie de médicaments. Que s’est-il passé?

  Ma vie en suspens est l’histoire incroyable mais vraie d’une plongée inexplicable dans la folie. Susannah Cahalan sans fard et sans concession cette descente aux enfers et son combat pour reprendre le dessus, retrouver son identité. Adopte le point de vue de la journaliste, elle dresse la chronique de sa maladie: les crises de violence alternant avec un état de catatonie, les examens coûteux ne donnant aucun résultat, l’éventualité d’un internement à vie et enfin, après un mois de calvaire, l’arrivée d’un nouveau médecin dont le diagnostic lui sauvera la vie. »

Lire la suite

« Le secret du mari » de Liane Moriarty

le secret

Parlons un peu de la sélection du mois de Mai pour le prix des lecteurs Livre de poche. Le premier roman dont je vais vous parler est « Le secret du mari » de Liane Moriarty, un roman sur un secret de famille bien lourd à porter et aux conséquences dévastatrices…

Un magnifique roman qui fait ressortir la part mystérieuse de nos personnages. Une histoire qui pourrait arriver à tout le monde…

Quatrième de couverture:

« Jamais Cécilia n’aurait dû trouver cette lettre dans le grenier. Sur l’enveloppe jaunie, quelques mots de la main de son mari: « A n’ouvrir qu’après ma mort. » Quelle décision prendre? respecter le vœu de John-Paul, qui est bien vivant? Ou céder à la curiosité au risque de voir basculer sa vie? Tous les maris – et toutes les femmes- ont leurs secrets. Certains peuvent être dévastateurs. Best seller aux Etats-Unis, ce roman, intense, pétillant et plein d’humanité, allie habilement suspense et émotion pour marquer son lecteur d’une empreinte durable. »

Lire la suite

« Une vie entre deux océans » de M.L. Stedman

une vie

Je vais vous parler d’un roman coup de cœur aujourd’hui. Un roman qui m’a émue aux larmes et que j’ai eu du mal à lâcher une fois terminé.

Quatrième de couverture:

 » Après avoir connu les horreurs de la Grande Guerre, Tom Sherbourne revient en Australie. Aspirant à la tranquillité, il accepte un poste de gardien de phare sur l’île de Janus, un bout de terre sauvage et reculé. Là, il coule des jours heureux avec sa femme, Isabel. Un bonheur peu à peu contrarié par leurs échecs répétés pour avoir un enfant. Jusqu’au jour où un canot vient s’échouer sur le rivage. A son bord, le cadavre d’un homme, ainsi qu’un bébé, sain et sauf. Pour connaître enfin la joie d’être parents, Isabel demande à Tom d’ignorer les règles, de ne pas signaler « l’incident ». Une décision aux conséquences dévastatrices. » 

Lire la suite

« Silo » de Hugh Howey: une fiction incroyable

silo

Premier livre lu dans le cadre de la sélection du mois d’Avril 2016 pour le Prix des lecteurs Livre de Poche. Je lis rarement de science fiction mais le résumé me laissait penser que j’allais passer de belles heures de lectures et je ne m’étais pas trompée. Une fiction incroyable qui m’a transportée du début à la fin. Un condensé de frissons et de révélations sur la nouvelle condition de l’Homme dans un futur postapocalyptique.

Quatrième de couverture:

« Dans un postapocalyptique,  quelques milliers de survivants occupent un silo souterrain de 144 étages. Presque tout y est interdit ou contrôlé, y compris les naissances. Ceux qui enfreignent la loi sont expulsés en dehors du silo, où l’air est toxique. Avant de mourir, ils doivent nettoyer les capteurs qui retransmettent des images brouillées du monde extérieur sur un écran géant. Mais certains commencent à douter de ce qui se passe réellement dehors. »

Lire la suite

« Miss Alabama et ses petits secrets » de Fannie Flagg

alabama

Fannie Flagg est une auteure dont j’entends beaucoup parler sur les blogs et il fallait bien que je découvre un jour le monde de Fannie Flagg. J’ai dans ma PAL « les beignets de tomates vertes » mais mon choix s’est porté en premier sur « Miss Alabama et ses petits secrets ».

Un bon roman en somme mais qui m’a un peu déçue par le manque de personnalité du personnage principal et par certains sujets abordés qui pour moi n’étaient pas assez développés.

Quatrième de couverture:

« Il est loin le temps où Maggie représentait fièrement l’Alabama, au concours Miss America. A 60 ans, fatiguée, elle pense avoir connu le meilleur de la vie et s’apprête à mettre fin à ses jours, sur la pointe des pieds, sans gêner personne. Seulement il fallait que Brenda téléphone à ce moment-là. Deux places pour un spectacle de derviches tourneurs, dans huit jours, ça ne se refuse pas… Pour faire plaisir à sonamie, Maggie accepte de retarder l’échéance d’une semaine. Et ces quelques jours vont lui montrer que l’existence a encore beaucoup plus à lui offrir qu’elle ne le croyait… »

Lire la suite

« Un parfum d’encre et de liberté » de Sarah McCOY: l’histoire de deux femmes courages

parfum

 

Je découvre Sarah McCOY avec ce roman  » Un parfum d’encre et de liberté ». J’ai dans ma PAL « Un goût de cannelle et d’espoir » que j’ai encore plus hâte de lire maintenant que j’ai découvert la plume de cette auteure.

Plongée dans la vie de deux femmes que l’Histoire et la stérilité vont rapprocher. Un roman terriblement prenant et touchant.

Quatrième de couverture:

 » 1859. La jeune et impétueuse Sarah apprend qu’elle ne pourra jamais avoir d’enfant. Mais comment trouver un sens à sa vie dans ce monde régi par les hommes? Comment trouver sa place quand on est la fille de John Brown, célèbre abolitionniste qui aide les esclaves à fuir. 

2014. Eden et son mari emménagent dans la banlieue de Washington dans l’espoir de sauver leur mariage et fonder enfin une famille. En explorant sa nouvelle demeure, la jeune femme découvre une tête de poupée ancienne. Que signifient les mystérieuses lignes qui la recouvrent?

Plus de cent cinquante ans séparent Eden de Sarah, mais sur la grande carte du monde et de l’Histoire, les destins de ces deux femmes se rejoignent en plus d’un point. 

Un voyage exaltant, à la redécouverte du courage, de la famille, de l’amour et de l’héritage. »

Lire la suite

« La fille du froid » de Rupert Thomson

la fille du froid

 

 

 

Aujourd’hui je vais vous parler du dernier roman de Rupert Thomson. Je me suis même amusée avec la couverture comme vous pouvez le voir;)

J’ai découvert cet auteur avec « La fille du froid » et je dois vous dire que je suis vraiment très contente de cette découverte.

Plongeon dans l’univers d’une jeune femme de vingt en quête d’identité.

Quatrième de couverture:

« Katherine Carlyle naît à la fin des années 1980 grâce à une fécondation in vitro. L’embryon a été congelé durant huit ans, avant d’être implanté dans le ventre de sa mère. Katherine grandit dans une famille aisée et aimante. Pourtant, les réminiscences de ces huit années restent profondément ancrées en elle.
Lorsque sa mère peut d’un cancer, Katherine a dix-neuf ans et se retrouve isolée avec un père de plus en plus distant. Fantasque et livre d’esprit, elle semble toutefois mener une vie légère et séduisante. Pourtant, quelques semaines avant d’entrer à l’université d’Oxford, Katherine disparaît dans un mot. Elle s’élance alors dans un étrange voyage au bout du monde, se dirigeant toujours plus vers le froid. Katherine compte ainsi mettre à l’épreuve l’amour paternel, faire le deuil de sa mère et s’émanciper enfin. »

Lire la suite

« Une constellation de phénomènes vitaux » d’Anthony Marra

constellation

Reçu pour  la sélection du mois de Mars 2016 pour le Prix des lecteurs Livre de Poche, ce roman a déjà reçu le Grand Prix des Lectrices Elle.

Ce roman est un vrai coup de cœur, une magnifique histoire d’amour entre un père et sa fille, entre deux sœurs, et une terrible histoire de guerre.

Quatrième de couverture:

 » En 2004, dans un village de Tchétchénie, Havaa, une fillette de huit ans, cachée dans les bois, voit les soldats russes emmener son père et brûle sa maison. Ahkmed, voisin et ami de sa famille, observe lui aussi la scène, redoutant le pire. Lorsqu’il retrouve Havaa, il décide de la mettre à l’abri dans un hôpital abandonné où il ne reste qu’une chirurgienne russe épuisée, Sonja, pour soigner les blessés. Au cours de cinq jours extraordinaires, le monde de Sonja, d’Akhmed et de Havva bascule.

Un premier roman majestueux sur l’amour en temps de guerre, qui révèle l’histoire d’un pays et d’un peuple martyr. »

Lire la suite

« Nom d’un chien » d’André Alexis

chien

 

Ce roman Canadien a reçu le Prix Giller, un prix très prestigieux au Canada. Avec ce prix reçu et le quatrième de couverture, j’étais à peu près sûre d’adorer ce roman mais je n’ai malheureusement pas réussi à apprécier cette lecture dans laquelle j’ai trouvé des longueurs, peu d’intérêt malgré le thème prometteur.

Quatrième de couverture:

« Tout commence par un pari alcoolisé entre Hermès et Apollon: si les animaux avaient l’intelligence humaine, seraient-ils aussi malheureux que les hommes? Les deux dieux décident alors d’accorder conscience et langage à un groupe de chiens passant la nuit dans une clinique vétérinaire de Toronto. Tout à coup capable d’élaborer des raisonnements plus complexes, la meute se divise: d’un côté les chiens qui refusent de se soumettre à ce nouveau mode de pensée, de l’autre les canidés progressistes qui y adhèrent sans condition. Depuis l’Olympe, les dieux les observent, témoins de leurs tâtonnements dans ce nouveau monde qui s’offre à eux. Car, si Hermès veut l’emporter, au moins un des chiens doit être heureux à la fin de sa vie. »

Lire la suite