« Le voyage de Lilya » de Stephan Abarbanell

Je vais vous parler aujourd’hui d’une merveilleuse histoire que j’ai adoré. Une aventure, une quête, du suspens, de l’amour, tout cela sur fond de Seconde Guerre Mondiale. Un partenariat avec les Editons Denoël que je remercie beaucoup pour cette découverte.

Quatrième de couverture:

« Palestine, 1946. Lilya Wassefall, jeune femme intrépide, entre dans la résistance contre la puissance internationale

Lire la suite

« Mourir au printemps » de Ralf Rothmann

mourir-au-printemps

 

Un roman historique aujourd’hui qui nous parle de deux jeunes amis allemands forcés d’intégrer les troupes SS contre leur volonté. Une lutte pour la survie, pour l’amitié et pour la vie.

Quatrième de couverture:

« Allemagne, 1945. Alors que la défaite allemande semble imminente, Walter et Fiete, deux amis de dix-sept ans, se retrouvent enrôlés de force par les SS et envoyés en Hongrie. Le premier est affecté au ravitaillement, mais le second, moins chanceux, est envoyé directement sur le front. 

  Walter, qui a sauvé la vie du fils d’un général, se voit accorder quelques jours de permission afin de retrouver la tombe de son père. A son retour, il apprend que Fiete, arrêté après une tentative de désertion, vient d’être condamné à mort. Et son officier supérieur, qui trouve là un plaisir sadique, lui confie la terrible tâche d’exécuter son meilleur ami…

  A travers le regard de Walter, nous suivons ce printemps de la défaite du côté allemand, point de vue inédit qui met des mots sur l’horreur et la folie de cette fin de guerre apocalyptique. Ralf Rothmann donne ainsi la parole à une génération sacrifiée et fait de la question du père l’axe central du roman: que transmettent à leurs fils ces hommes qui ont vécu la guerre? »

Lire la suite

« Il est de retour » de Timur Vermes

il est de retour

 

Voilà un livre que j’avais lu il y a un moment déjà mais que je n’avais pas encore chroniqué. Ne cherchez pas de logique dans mes chroniques et lectures, il arrive parfois que je vous ressorte des romans de derrière les fagots.

Le résumé de ce roman m’avait tout particulièrement accrochée: en effet, voir revenir à Berlin Hitler au beau milieu des années 2011 avait titillé ma curiosité.

 

Quatrième de couverture:

«  Berlin, 2011. Soixante-six ans après sa disparition, Hitler se réveille dans un terrain vague de Berlin. Et il n’est pas content: comment, plus personne ne fait le salut nazi? L’Allemagne ne rayonne plus sur l’Europe? Depuis quand tous ces Turcs ont-ils pignon sur rue? Et, surtout, c’est une FEMME qui dirige le pays? Il est temps d’agir. Le Fürher est de retour et va remettre le pays dans le droit chemin. Et pour cela, il lui faut une tribune. Ça tombe bien, une équipe de télé est toute prête à lui en fournir une. La machine médiatique s’emballe, et bientôt le pays ne parle plus que de ça. Pensez-vous, cet homme ne dit pas que des âneries! En voilà un au moins qui ne mâche pas ses mots. Et ça fait du bien, en ces temps de crise… »

Lire la suite