« Pornarina » de Raphaël Eymery

Une nouvelle lecture des Editions Denoël aujourd’hui, « Pornarina ». Plongée au coeur d’une ambiance glauque, perverse et morbide.

Quatrième de couverture:

« Depuis des décennies, Pornarina ensanglante secrètement l’Europe. les rares à connaître son existence – les pornarinologues- l’ont surnommée la-prostituée-à-tête-de-cheval. Elle serait coupable de dizaines d’homicides. 

Lire la suite

Publicités

« Dérapage » de David Desgouilles

Reçu le mois dernier par les Editions du Rocher, cela faisait un moment que ce roman me faisait de l’œil. Le thème me plaisait beaucoup et j’avais hâte de découvrir ce que renfermait cette fiction.

Quatrième de couverture:

« Lors d’un débat télévisé, le chroniqueur Stéphane Letourneur, croyant son micro coupé, adresse une remarque graveleuse à une femme politique. Cruelle erreur! La meute des internautes  Lire la suite

« Les fiancés de l’hiver, la passe-miroir, livre 1 » de Christelle Dabos

81yy6fdhtjl

 

On m’a prêté ce livre il y a quelque temps et je l’ai dévoré. Parler de littérature avec mes patients m’apporte des échanges incroyables et je n’aurai sûrement pas lu ce roman si ma patiente ne m’en avait pas parlé avec des étoiles plein les yeux 😉  J’en avais pourtant entendu parlé sur les autres blogs et je suis ravie d’avoir découvert l’univers de Christelle Dabos.

Quatrième de couverture:

« Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers: elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’arche d’Anima quand on la fiance à Thorn du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citadelle, capitale flottante du Pôle. A quelle fin a-t-elle été choisie? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel.  »

Lire la suite

« Silo » de Hugh Howey: une fiction incroyable

silo

Premier livre lu dans le cadre de la sélection du mois d’Avril 2016 pour le Prix des lecteurs Livre de Poche. Je lis rarement de science fiction mais le résumé me laissait penser que j’allais passer de belles heures de lectures et je ne m’étais pas trompée. Une fiction incroyable qui m’a transportée du début à la fin. Un condensé de frissons et de révélations sur la nouvelle condition de l’Homme dans un futur postapocalyptique.

Quatrième de couverture:

« Dans un postapocalyptique,  quelques milliers de survivants occupent un silo souterrain de 144 étages. Presque tout y est interdit ou contrôlé, y compris les naissances. Ceux qui enfreignent la loi sont expulsés en dehors du silo, où l’air est toxique. Avant de mourir, ils doivent nettoyer les capteurs qui retransmettent des images brouillées du monde extérieur sur un écran géant. Mais certains commencent à douter de ce qui se passe réellement dehors. »

Lire la suite

« La 2 CV Verte » de Manu Causse: un conte où folie et réalité se côtoient de près

2 cv

Je vais vous parler aujourd’hui d’une histoire qui m’a beaucoup touchée par son imaginaire et son émotion. L’histoire d’un père et de son fils, d’un handicap et de désespoir, d’un chat qui parle et d’un gendarme sensible. Un conte sur l’amour dans lequel une 2 CV verte va changer bien des choses. Un livre coup de cœur pour moi!

Quatrième de couverture:

« Isaac est un petit garçon vide. Un corps, des yeux, mais rien à l’intérieur. Il ne parle pas- sauf quand il hurle. Ses parents se sont détruits peu à peu à coups d’amertume et de culpabilité. 

  Eric, le père, est épuisé et désemparé. Jusqu’au jour où il hérite d’une vieille 2 CV – une 2 CV verte. Et quand Isaac la voit, quelque chose change. Tout s’emballe: le père décide d’enlever son fils de la clinique et de partir à l’aventure au volant de la 2 CV. Aidés par une adolescente lunatique, traqués par un gendarme amateur de champignons et accompagnés d’un chaton bavard et arrogant, le père et le fils nous plongent dans un conte initiatique tendre et loufoque. »

Lire la suite

« Il est de retour » de Timur Vermes

il est de retour

 

Voilà un livre que j’avais lu il y a un moment déjà mais que je n’avais pas encore chroniqué. Ne cherchez pas de logique dans mes chroniques et lectures, il arrive parfois que je vous ressorte des romans de derrière les fagots.

Le résumé de ce roman m’avait tout particulièrement accrochée: en effet, voir revenir à Berlin Hitler au beau milieu des années 2011 avait titillé ma curiosité.

 

Quatrième de couverture:

«  Berlin, 2011. Soixante-six ans après sa disparition, Hitler se réveille dans un terrain vague de Berlin. Et il n’est pas content: comment, plus personne ne fait le salut nazi? L’Allemagne ne rayonne plus sur l’Europe? Depuis quand tous ces Turcs ont-ils pignon sur rue? Et, surtout, c’est une FEMME qui dirige le pays? Il est temps d’agir. Le Fürher est de retour et va remettre le pays dans le droit chemin. Et pour cela, il lui faut une tribune. Ça tombe bien, une équipe de télé est toute prête à lui en fournir une. La machine médiatique s’emballe, et bientôt le pays ne parle plus que de ça. Pensez-vous, cet homme ne dit pas que des âneries! En voilà un au moins qui ne mâche pas ses mots. Et ça fait du bien, en ces temps de crise… »

Lire la suite

« Nom d’un chien » d’André Alexis

chien

 

Ce roman Canadien a reçu le Prix Giller, un prix très prestigieux au Canada. Avec ce prix reçu et le quatrième de couverture, j’étais à peu près sûre d’adorer ce roman mais je n’ai malheureusement pas réussi à apprécier cette lecture dans laquelle j’ai trouvé des longueurs, peu d’intérêt malgré le thème prometteur.

Quatrième de couverture:

« Tout commence par un pari alcoolisé entre Hermès et Apollon: si les animaux avaient l’intelligence humaine, seraient-ils aussi malheureux que les hommes? Les deux dieux décident alors d’accorder conscience et langage à un groupe de chiens passant la nuit dans une clinique vétérinaire de Toronto. Tout à coup capable d’élaborer des raisonnements plus complexes, la meute se divise: d’un côté les chiens qui refusent de se soumettre à ce nouveau mode de pensée, de l’autre les canidés progressistes qui y adhèrent sans condition. Depuis l’Olympe, les dieux les observent, témoins de leurs tâtonnements dans ce nouveau monde qui s’offre à eux. Car, si Hermès veut l’emporter, au moins un des chiens doit être heureux à la fin de sa vie. »

Lire la suite

« La petite marchande de rêves » de Maxence Fermine

la petite marchande

 

Une très belle petite histoire dont je vais vous parler aujourd’hui. Envoyé par les Editions Michel Lafon, ce livre concentrant les trois tomes m’avait donné envie et même si l’écriture est évidemment plus orientée pour les enfants, j’ai aimé cette histoire qui m’a fait retomber en enfance le temps de ma lecture.

 

Quatrième de couverture:

« Le jour de ses onze ans, Malo tombe dans la Seine. Aspiré dans un toboggan, quand il ouvre les yeux il découvre un monde en noir et blanc, éclairé par une lune de diamants. Il vient de pénétrer au Royaume des Ombres, un lieu magique où les habitants sont aussi étranges que fascinants, surtout Lili, la petite marchande de rêves au regard d’or qui capture les songes… »

Lire la suite

« L’homme qui savait la langue des serpents » d’Andrus Kivirähk

l'homme qui savait la langue des serpents

 

En me baladant dans les rayonnages de la Fnac, j’ai été intriguée par ce roman, coup de cœur des libraires. Je lis rarement de fictions mais ce livre ayant reçu le Grand Prix de l’imaginaire 2014, une forte envie de le découvrir m’a fait repartir avec.

Une petite perle, complètement tirée par les cheveux mais on se laisse s’y prendre et la magie opère.

Quatrième de couverture:

 » Empreint de réalisme magique et d’un souffle inspiré des sagas islandaises, l’homme qui savait la langue des serpents révèle l’humour et l’imagination délirante d’Andrus Kivirähk.

  Le roman, qui connaît un immense succès depuis sa parution en 2007 en Estonie, retrace dans une époque médiévale réinventée la vie d’un homme qui, habitant dans la forêt, voit le monde de ses ancêtres disparaître et la modernité l’emporter. »

Lire la suite

« Une autre idée du silence » de Robyn Cadwallader

une_autre_idee_du_silence

Une très belle histoire du temps du Moyen-Age que je vous présente aujourd’hui. L’histoire d’une jeune fille qui, par amour pour Dieu et pour s’éloigner d’une vie matérielle décide de vivre recluse dans une cellule pour le restant de ses jours.

Quatrième de couverture:

» Angleterre, 1255. A seulement dix-sept ans, Sarah décide de devenir anachorète. Dévouée à Dieu, elle vivra recluse dans une petite cellule mesurant neuf pas sur sept à côté de l’église du village. Fuyant le deuil de sa sœur adorée, morte en couches, et la pression d’un mariage imposé, elle choisit de renoncer au monde- à ses dangers, ses désirs et ses tentations-pour se tourner vers une vie de prière. Mais petit à petit elle comprend que les murs épais de sa cellule ne pourront la protéger du monde extérieur.

Une autre idée du silence raconte l’histoire intemporelle d’une femme rebelle, prête à des sacrifices inimaginables pour se libérer des chaînes de la société. Elle enchante et hante le lecteur jusqu’à la dernière page. »

Lire la suite