« Le fossoyeur » d’Adam Sternbergh

le fossoyeur

 

Reçu dans le cadre d’un partenariat avec les Editions Denoël, ce roman dont la couverture nous annonce un contexte apocalyptique et dont les droits d’adaptation cinématographique ont été acquis par Hollywood dès sa parution, a eu un succès fou aux Etats-Unis!

Je lis rarement de thriller et encore moins de science fiction, mais ce roman là avait l’air différent…peut-être par son titre accrocheur, ou par sa quatrième de couverture qui m’a donné envie d’en savoir d’avantage.

Et je n’ai pas été déçue!! Un roman très bien mené avec le suspens et la tension nécessaire pour me mener d’une traite jusqu’à la fin.

Nous nous immergeons dans un New-York futuriste, un futur dans lequel les rues de Manhattan sont quasi désertes , dont la plupart des habitants on fait leurs bagages suite à une série d’attentats sur Times Square et dont le peu de personnes restantes passent le plus clair de leur temps à voyager dans une dimension pré-programmée…Je vous laisse le soin de découvrir ce monde particulier en lisant ce livre… Lire la suite

« Frog Music » d’Emma Donoghue

frog music

 

Aviez-vous lu « Room », le best-seller d’Emma Donoghue qui a connu un succès incontestable?

Lorsque Babelio m’a proposé « Frog Music », le dernier roman de cette auteure, je n’ai pas hésité une seule seconde et je remercie les éditions Stock pour cet envoi ainsi que le site Babelio car j’ai passé un excellent moment avec ce nouveau roman.

Tiré de véritables histoires et de personnages ayant réellement existé, Emma Donoghue nous emmène au cœur des États-Unis de la fin du 19ème siècle et plus précisément à San Francisco où la chaleur et l’épidémie de variole font rage.

Nous y faisons la connaissance de Blanche, danseuse burlesque et femme de joie qui, française d’origine, passe des jours heureux en compagnie de ses deux macs, Arthur et Ernest, deux hommes dont les journées se résument à jouer et à boire. Lire la suite

« Pour une liberté » de Mathieu Mériguet

pour une liberté

J’ai été contactée il y a quelque temps par un auteur, Mathieu Mériguet qui ma gentiment envoyé son roman « Pour une liberté ».

J’aime toujours découvrir de nouvelles plumes  surtout quand ces dernières ne sont pas médiatisées.

Dans ce roman qui peut être classé à la fois dans le roman d’amour et le roman à suspens, nous faisons la connaissance de Quentin et Caroline, jeune couple vivant en région parisienne qui décide d’aller rejoindre la demeure familiale de Quentin en province, ces deux derniers ne supportant plus la jungle parisienne. Caroline est dépressive suite à une agression dans son quartier, le couple bat de l’aile suite à une infidélité de Quentin. Ils espèrent tous deux que ce déménagement leur permettra de repartir sur de bonnes bases et que l’air de la campagne leur fera oublier les mauvais souvenirs.

Sur place, ils retrouvent Paul, le frère de Quentin qui tient la maison familiale. Vrai homme des bois et célibataire endurci, Paul laisse libre cours à l’installation de ses nouveaux colocataires et passe le plus clair de son temps dans la forêt dans laquelle il trouve une communion toute particulière avec la nature. Les semaines passant, Quentin et Caroline trouvent Paul de plus en plus étrange et secret et lorsque Quentin décide de le suivre de nuit dans les bois pour découvrir de quoi il retourne, ce dernier va faire une découverte des plus atroces.

Entre révélations et secrets, ce livre ne manque pas de rebondissements. Les infidélités de Quentin avec Marina, son ancien amour, les véritables raisons sur l’emprisonnement de Paul quelques années auparavant, les suspicions concernant le meilleur ami de Paul, les flashbacks sont fréquents qui donnent malheureusement lieu dans la première moitié du livre à des répétitions qui ont gêné quelque peu ma lecture. Dans la deuxième partie du roman, le rythme s’accélère et l’intrigue évolue mais la façon dont l’histoire avance et  dont les protagonistes tentent de  trouver des solutions m’a parfois semblé folle et totalement dénuée de raison.

Mais la fin m’a totalement scotchée dans le sens où c’était exacte ment ce que je voulais qu’il se produise mais voyant le nombre de pages me séparant de la fin diminuer, je pensais que cette fin n’arriverai pas.

Une lecture agréable en somme mais qui ne m’a pas non plus laissé un souvenir impérissable et ce beaucoup à causes des répétitions fréquentes.

Je remercie grandement Mathieu Mériguet pour m’avoir envoyé ce roman.

Bonne lecture!

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

L’extraordinaire voyage du Fakir qui était resté coincé dans une armoire IKEA de Romain Puertolas: complètement déjanté!!

l-extraordinaire-voyage-du-fakir-qui-etait-reste-coince-dans-une-armoire-ikea 

  Besoin d’un bon moment de détente, de farfelu, de déjanté ? Tout y est dans ce roman de Romain Puertolas. Il m’a un peu fait penser au livre « Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire » de Jonas Jonasson. Une histoire complètement tirée par les cheveux qu’il fait bon de lire et de déguster.

Ajatashatru, jeune fakir Rhajastanais, décide de venir à Paris dans le seul et unique but d’acheter un lit à clous dans ce cher magasin suédois, IKEA. Sans un sou en poche et riche de farces et attrapes, notre fakir se laisse enfermer dans le magasin à l’heure de la fermeture mais des employés chargés de changer certains meubles font irruption, interrrompant le repos bien mérité d’Ajatashatru, ce dernier s’étant affalé dans un canapé avec, pour dîner, du saumon piqué au restaurant du magasin.

Terrorisé à l’idée d’être découvert, il se cache dans la première cachette trouvée, à savoir une armoire. C’était sans compter sur le fait que cette même armoire allait faire partie des meubles à expédier… Et voilà donc l’extraordinaire voyage de notre fakir qui commence ! Détourné vers Londres, Barcelone et j’en passe, Ajatashatru va vivre en quelques heures une aventure digne des plus grands films Hollywoodiens.

Fort en retournements de situation, ce livre m’a parfois, je dois l’avouer, laissée sceptique et dubitative. Non que je sois exigeante dans mes lectures, au contraire j’aime tout autant lire des livres légers que des romans plus sérieux.

Les notes en bas de pages et les explications entre parenthèses m’ont fait sourire mais l’énormité de certaines situations ne m’a pas forcément touchée à chaque fois et la fin, un peu prévisible, m’a légèrement déçue. Les remises en questions personnelles du narrateur sont touchantes et reflètent un évident choc des cultures mais je les ai trouvées un peu trop simplettes à mon goût.

J’ai toutefois passé un agréable moment avec ce roman que j’ai, malgré tout, dévoré en quelques heures 😉 Un bon moment de détente pour les amateurs d’histoires à dormir debout.

Bonne lecture !

Mon passage préféré :

«  Les Suédois, qui étaient des personnes très avisées, avaient même cru bon de dessiner une ligne jaune sur le sol pour indiquer le chemin à suivre au cas où l’un des visiteurs aurait eu la mauvaise idée de sortir des sentiers battus. Tout le temps qu’il fut au premier étage, Ajatashatru ne s’écarta donc jamais de cette ligne, pensant que les rois du meuble en pin avaient certainement posté des snipers en haut des armoires afin de faire avorter toute tentative d’évasion en abattant sur-le-champ tout client pris d’une soudaine envie de liberté. »

 

 

Article paru sur le webzine des So Busy Girls

Macaron Rédactrice SBG

Rendez-vous sur Hellocoton !

L’équation africaine de Yasmina Khadra: une belle découverte!!

7714989567_l-equation-africaine-de-yasmina-khadra-julliardEvasion en terres africaines cette semaine avec le roman de Yasmina Khadra.

Kurt Krausmann, docteur vivant en Allemagne, a une vie rêvée : une femme dont il est éperdument amoureux, une maison construite de ses mains, un travail idéal, tout semble lui sourire. Jusqu’au jour où il perd sa femme dans des conditions plus que tragiques. Son meilleur ami décide alors de l’emmener à bord de son bateau visiter des contrées africaines pour des missions humanitaires. Pris d’assaut par une bande de pirates  sans vergogne en pleine nuit, Kurt et Hans se retrouvent les otages d’hommes sans pitié et visiblement dénués du moindre sentiment humain.

Transportés de geôles en geôles, traités comme des animaux, torturés aussi bien physiquement que psychiquement, les deux amis se découvrent une rage de  vivre dont ils se croyaient incapables.

La vision du monde de notre docteur Kurt va changer, les conditions de détention et sa découverte d’un peuple démunis emplis de valeurs oubliées par les pays occidentaux vont lui apporter un œil nouveau sur sa vie, un regard différent sur ce monde africain qui malgré sa prise d’otage va lui apporter plus que n’importe quel trésor occidental.

Yasmina Khadra sait nous toucher par sa plume magique et sa capacité hors norme à manipuler la langue française. Il arrive à nous transporter à la découverte de ce monde inconnu par la plupart d’entre nous. Il nous fait relativiser sur nos conditions de vie et sur l’entraide humaine à la portée de n’importe qui.

Bonne lecture !

Mon passage préféré :

« Il réside, au tréfonds de ces êtres, une flamme immarcescible qui les éclaire et les ravive chaque fois que les ténèbres tentent de les dissoudre. De toute évidence, ils ont assimilés d’instinct ce que je ne saurais appréhender sans me lancer dans des probabilités mathématiques interminables et souvent vaines. Ces êtres sont un enseignement. Ils rient de leurs déconvenues comme d’une farce ratée. Ils sont là, heureux d’être ensemble, solidaires et complices, et s’ils se moquent de leur naïveté, c’est pour s’éveiller à la fragilité des choses afin de mieux l’apprivoiser. Je les envie, envie leur maturité que sédimentent tant de souffrance et d’épreuves cauchemardesques, leur recul philosophique qui supplante les traumatismes et les désastres, et leur humour qui semble tenir crânement tête à un sort injuste et traître dont ils ont, quelque part, décrypté le mécanisme. »

ArticlepubliéSobusygirls

Rendez-vous sur Hellocoton !