Concours 300 abonnés Facebook!

Concours

 

Bonjour à tous!

Si vous avez suivi l’activité de la page Facebook du blog cette dernière semaine, vous avez pu constater que la barre des 300 abonnés a été atteinte pour mon plus grand plaisir! Je vois que vous êtes de plus en plus nombreux à suivre les chroniques de Douceur Littéraire et à venir y partager vos idées et avis.

Pour vous remercier, je vous propose, comme promis, un petit concours en partenariat avec les Editions Denoël que je remercie très chaleureusement pour avoir accepté de se lier à ce concours;)

Pour ce concours, 5 romans à gagner dont:

Lire la suite

Bilan du mois de Février

bilan

 

Un mois de Février beaucoup plus riche que celui de Janvier;) De très belles découvertes et des coups de cœur, et aussi bien sûr de nombreux petits nouveaux sont venus rejoindre ma PAL!

Pour les chroniques que vous avez pu lire sur le blog, les revoici:

Coups de coeur:

– « Avant d’aller dormir » de S.J.Watson: véritable coup de cœur pour ce polar haletant jusqu’à la dernière page!!

avant d'aller dormir

– « Reflex » de Maud Mayeras: un coup de coeur incontestable pour ce roman qui m’a fait passer des nuits blanches!!

reflex 1

– « Trois mille chevaux vapeurs » d’Antonin Varenne: lu dans le cadre de la sélection de Février pour le Prix des lecteurs Livre de Poche, ce roman d’aventures m’a transportée de la Birmanie à l’Amérique avec une légèreté et un suspens grisant.

trois mille

Lire la suite

Bilan du mois de Janvier

bilan

Peu de chroniques ce mois-ci car avec le déménagement, j’ai été légèrement débordée;)

 

Voici donc les 4 chroniques que je vous ai proposé au mois de Janvier:

  • Le bleu entre le ciel et la mer de Susan Abulhawa: un vrai coup de cœur pour cette histoire de réfugiés palestiniens vivant à Gaza. Une belle histoire de famille et d’amour.
  • D.R.A.M. d’Antony Altman: un style particulier mais qui m’a beaucoup plu. Une histoire sur les ravages que peuvent faire les blessures du passé.
  • L’homme qui savait la langue des serpents d’Andrus Kivirähk: un roman de fiction totalement envoûtant et qui m’a fait voyager dans l’Estonie Moyenâgeuse.
  • Piaf, mon amie de Ginou Richer: une très belle biographie d’Edith Piaf par son amie de toujours Ginou.

Que de belles lectures en ce mois de Janvier. J’en ai eu d’autres mais le temps m’a manqué pour vous les chroniquer. Elles attendront donc Février;)

 

Des nouveautés livresques bien évidemment sont venus enrichir ma PAL, les voici:

Partenariats:

CouvAlainNahmiasSite-204x300

roxanne et tristan

le bleu

Livres reçus en tant que jury pour le Prix des Lecteurs Livre de Poche:

trois mille

la galerie

comment s'en mettre

 

Achats:

une constellation

Miss-alabama-9782266250771

 

Offert:

spinoza

Voilà donc pour ce bilan de Janvier;)

 

Bonne lecture et rendez-vous au bilan de Février qui s’annonce déjà bien plus riche que celui de Janvier!

Welcome in Toulouse!!!

photo(6) Chers lecteurs, lectrices, blogueurs, blogueuses, pardonnez ce silence de plusieures semaines pendant lesquelles le blog était aux abonnés absents…La blogosphère m’a terriblement manquée et c’est avec un immense plaisir que je reviens parmi vous.

Le blog fait sa rentrée dans une nouvelle ville: Toulouse!!

Et oui! Je viens d’y emménager tout récemment et je suis bien décidée à reprendre l’écriture de ce blog dès maintenant!

Pour ceux qui ne connaîtraient pas encore la ville rose, je vous joins des photos de mes premières balades et elles représentent bien à quel point Toulouse est une ville agréable. Les gens sont charmants, serviables et souriants, les rues sont animées, verdoyantes et aérées et les bouquinistes y sont à profusion pour mon plus grand bonheur.

photo(4)La place du Capitole est devenu mon QG pour mes moments lectures aux terrasses des cafés…

J’espère que cette ambiance m’apportera le meilleur et ainsi me permettre de vous communiquer de la bonne humeur.

Pleins de nouveaux articles sont en attentes comme vous l’imaginez, certaines lectures datent tellement qu’il est fort possible qu’elles restent sans articles, mes souvenirs se faisant moins précis avec le temps.

Mais les prochains articles arrivent très vite et avec eux de nouvelles découvertes d’auteurs, certains m’ayant contactés récemment pour me communiquer leurs romans et j’ai hâte de les découvrir pour vous les faire partager.

J’espère que tout se passe bien de votre côté, j’ai hâte de vous lire et d’échanger à nouveau.

photo(5)A très vite!!

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

L’Ecole de l’Absolu: une volonté de renouvellement du monde littéraire

blason-ecole-de-l-absolu

 

Je souhaitais vous présenter aujourd’hui L’Ecole de l’Absolu, un courant littéraire né sur les bancs de la Sorbonne désireux de retrouver les vraies valeurs de la littérature en mêlant théâtre, poésie et roman à l’heure où la littérature contemporaine envahie nos bibliothèques.

Contactée récemment par leurs membres afin de me faire découvrir leurs idées, je suis ravie de vous offrir cette interview qui permettra, je l’espère, de les aider à se faire un peu plus connaître.

 

DL : Comment vous est venu l’idée de créer l’Ecole de l’Absolu et que représente-t-elle exactement ?

EA : Aly : L’idée m’est venue en comparant le roman contemporain, et les formes de roman historiques. Je me suis dit qu’il fallait faire quelque-chose, parce que la littérature contemporaine semble avoir perdu en puissance.  J’avais lu des textes de Ganimula, et je savais qu’il serait partant. Je lui en ai parlé quelques jours plus tard, ainsi qu’à Mathilde Allain, et tous les deux ont tout de suit été emballés.

Bon, actuellement, les gens lisent du roman, du théâtre, ou de la poésie. Mais on voit que ces genres ont une fin. On l’a vu au Xxe, avec les tentatives des surréalistes sur la poésie, du Nouveau Roman, et les différents théâtres qui sont apparus et l’ont déconstruit. A présent, nous voulons faire quelque-chose d’autre, mais qui a déjà existé, sans qu’on lui donne de nom. Nous, on l’a nommé, c’est le dénoncé. C’est un genre absolu, qui est à la fois roman, théâtre et poésie. Cela a déjà été fait, par exemple dans les épopées antiques.

On a choisi l’auto-édition. Elle nous donne plus de liberté, et de choix.

L’Ecole représente pour nous, une possibilité. C’est un moyen d’atteindre de nouveaux livres. On veut offrir autre-chose à nos lecteurs. Quelque-chose plus… digne d’eux. Qui leur apporte véritablement quelque-chose.

L’Ecole, est aussi, avant tout, une recherche, d’où son nom.

DL : Pourquoi ce nom ?

EA : Aly :  Cela nous désigne, nous sommes un groupe, recherchant le genre absolu.

Le nom vient de la théorie de Genette, un critique du Xxe, encore vivant. Pour lui, il y a les genres, et au-dessus, il y a « l’archi-genre », c’est-à-dire un genre plus global, composé du narratif, du dramatique et du poétique. Mais la théorie de Genette me semblait incomplète. Son « archi-genre » a besoin d’autres appelations pour qu’on le comprenne bien, et, en plus, il ne regroupe pas énormément d’oeuvres.

Au Xxe,  Chklovsky avait déjà parlé de  « genre absolu », qui dépasse roman, théâtre et poésie, et Artaud après lui. On a donc repris ce terme.

DL : Combien de personnes font parti de l’Ecole de l’Absolu ?

EA : Ganimula : On est trois. Il y a Aly, le fondateur, Mathilde Allain et moi. On a pour projet de s’aggrandir. On prévoit un quatrième membre d’ici l’année prochaine, mais rien n’est fait encore.

DL : Comment vous êtes vous connus ?

EA : Ganimula : On s’est connu à la Sorbonne. Moi je suis arrivé en septembre. Mathilde et Aly se connaissaient déjà depuis l’année dernière. On était devenu amis, avant l’Ecole. Ca s’est enchainé.

DL : Cette Ecole a moins d’un an ; comment évolue-t-elle depuis sa création et comment parvenez-vous à la faire connaître ?

EA : Mathilde Allain : L’Ecole évolue très rapidement. On a commencé en octobre. En février, I1, I2, I3, entre roman et poésie de Ganimula était édité. En mars on a eu les premières interviews, dans l’Ivre de Lire, au journal de Châtillon, et, en avril, dans Le P’tit Ecrivain. On a aussi édité Intimoratus, d’Aly, le premier dénoncé de l’Ecole, et on a d’autres écrits bientôt. On a plein de projets ! (rire) On a un site (ecoledelasbolu.fr) on écrit aussi sur un blog (http://ecoledelabsolu.blogspot.fr/), où l’on poste sur les films, les expos que l’on a aimés. On a aussi pour projet de faire un journal mensuel.

DL : Citez une phrase de la littérature qui vous touche particulièrement.

EA : Ganimula : « Mais en-dehors du dogme, toute liberté de recherche nous est permise », dans la partie III de la Tentation de Saint-Antoine. On l’aime bien, parce qu’elle représente ce que l’on veut faire, c’est-à-dire, rechercher quelque-chose d’autre, de neuf et qui nous corresponde. On veut offrir quelque-chose à nos lecteurs. Bon, bien sûr, on s’impose un minimum de règles ! (Rires.)

DL : Quelles genres de lectures aimez-vous ?

EA : Mathilde Allain : Ah, c’est compliqué ! (Rires.) Moi, j’aime beaucoup la littérature du XVIIIe. La liberté ! Celle des philosophes et des libertins. Ganimula, lui, il aime les textes archaïques. En particulier les religions. Et Aly, bah… comment dire… il prêche la curiosité, une certaine forme d’humanisme. Alors il lit Homère autant que les romanciers japonais, les gnostiques comme la sociologie ou l’anthropologie.

DL : Quels sont les écrits actuellement disponibles aux lecteurs désireux de vous découvrir ?

EA : Aly : Je viens de publier Intimoratus. C’est à propos d’une recherche initiatique, dans un monde bouleversé. On a aussi I1, I2, I3 de Ganimula. C’est sur l’absence. C’est dans un village, où les hommes ont disparu, et tout le monde les attend. On va aussi faire paraître Vyata, du même, et Le Rideau, de Mathilde, bientôt. On préfère pas trop en dire pour l’instant dessus.

DL : Qu’auriez-vous envie de dire aux lecteurs de littérature contemporaine ?

EA : Aly : De réfléchir, à ce qu’ils lisent. A leur participation dans la lecture. Et à ce qu’apporte réellement un livre.

DL : Auriez-vous un message à faire passer aux auteurs souhaitant se lancer dans la publication de leurs œuvres ?

EA : Mathilde : Oui. On veut leur dire de beaucoup travailler. (Rire) Non, en vérité, il faut faire ce qui nous plait, il n’y a que ça qui marche. Et aussi penser qu’un récit se compose d’une histoire et d’enjeux. Et non pas d’une simple trame narrative comme on le constate trop souvent.

 

 

Un grand merci à Aly, Mathilde et Ganimula pour cette interview.

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Book Story: un nouveau concept pour permettre aux nouveaux auteurs d’être connus et publiés

logo_1 Où comment participer au tout début de la vie d’un roman et aider son auteur à se faire publier. Un nouveau site que j’ai découvert pas plus tard que ce soir et dont l’idée originale a attiré mon attention: Bookstory. Un site internet dédié aux nouveaux auteurs n’arrivant pas à trouver de maisons d’éditions souhaitant les publier et qui propose en version numérique leurs œuvres. L’originalité se trouve dans le fait que les lecteurs peuvent acheter en ligne les romans, les commenter et ainsi permettre à ces nouveaux écrivains de se faire connaître et augmenter leur visibilité. L’idée résulte également dans le fait de mettre en relation les auteurs avec des maisons d’éditions leur correspondant, cette rencontre étant difficile habituellement car les auteurs envoyant généralement leurs manuscrits dans les grandes maisons d’édition et les plus petites ne sachant pas trop où chercher de nouveaux auteurs. Vous achetez le livre numérique ( environ 6 euros lorsque le livre commence à être connu sur Bookstory), vous donnez votre avis et plus les avis sont bons, plus l’auteur à une chance d’avoir son roman publié en version papier. Plusieurs écrivains commencent maintenant comme cela, en version numérique, mais ici ce sont les lecteurs qui décident de qui sera publié. Une belle façon d’inverser la logique et que ce soit les lecteurs qui permettent à un livre d’être publié. Je ne suis pas spécialement une adepte de la version numérique mais le fait que cela puisse permettre à ces écrivains d’avoir leurs romans en version papier me plait beaucoup. Une bonne idée à mon sens qui ai trop tendance à lire les auteurs avertis. Désireuse et avide de découvrir de nouveaux auteurs, je voulais vous faire partager cette découverte car celle-ci peut être le moyen d’émerger dans la littérature pour ces auteurs encore inconnus du grand public. A nous de choisir les écrivains publiés de demain! Vous pouvez les suivre sur le blog également: logo-Bistory

Rendez-vous sur Hellocoton !

Changement de thème exceptionnel:aujourd’hui je vous parle décoration pour enfants

nouveau-logo-copie2  Bonjour à tous!

Comme l’indique le titre de cette chronique aujourd’hui, je voulais vous parler d’une créatrice que j’admire tout particulièrement car extrêmement douée de ses mains et débordante d’idées.

Pour celles et ceux qui ont des enfants, des neveux ou nièces ou encore qui souhaite faire des cadeaux de naissance sortants de l’ordinaire, je vous invite à visiter son site http://cdecoration.wordpress.com/ et ainsi découvrir l’univers de cette créatrice.

Professeurs d’Arts Plastiques et mère d’une fille de bientôt trois ans, elle puise son inspiration dans les besoins et les goûts des enfants en proposant tantôt des objets de décoration comme des tableaux personnalisés ou des coussins tantôt des kit naissance, des barrettes, des sacs à goûter, des bavoirs, bref, j’en passe tellement le choix est grand.

Voici quelques photos pour vous donner une idée de ses créations et vous donner envie d’aller y faire un tour.

1505412_220702528112736_963954304_n

1507996_239055912944064_541131384_n

1504094_220702548112734_571456409_n

1531878_227519190764403_1779662698_n

Les liens où vous pouvez la retrouver:

http://cdecoration.wordpress.com/

https://www.facebook.com/lesdecorationsdececile

http://www.alittlemarket.com/boutique/cdecoration-286579.html

http://www.hellocoton.fr/mapage/cdecoration

Bonne visite!!

1661002_227585317424457_334184314_n

Rendez-vous sur Hellocoton !

De nouveaux chouchous dans ma bibliothèque

10

Quoi de mieux et de plus réconfortant par ce temps pluvieux que d’aller chiner quelques nouveautés littéraires dans ma petite librairie préférée en bord de mer…

Je ne pensais pas, bien sûr et comme à chaque fois, revenir avec autant de livres, et encore me suis-je arrêtée avant de tout dévaliser;)

Des auteurs déjà lus, d’autres que j’ai hâte de découvrir.

Voilà donc mes petits derniers dont certains sont prometteurs:

4

 

 

« 100 pages blanches » de Cyril Massarotto:

Auteur que je ne connais pas encore qui parle dans ce livre d’un jeune homme qui reçoit pour seul héritage de son grand-père un carnet….

 

 

 

 

 

 

 

3
« Le jeu de l’ange » et « Marina » de Carlos Ruiz Zafon

J’avais déjà lu « L’ombre du vent » qui m’avait beaucoup plus. J’espère que ces deux là me plairont autant.

 

 

 

 
2

 

 

« Envie de fraises » de Jennifer Weiner:

Auteur à découvrir également, une lecture à première vue légère sur la rencontre de deux femmes enceintes. Un bon moment de détente en perspective.

 

 

 

 

 

5
« L’imposture des mots » et « Les sirènes de Bagdad » de Yasmina Khadra:

Un de mes auteurs préférés de loin dont j’ai lu « L’équation africaine«  et  » Ce que le jour doit à la nuit ». Des valeurs sûres!

 

 

 

 

6

 

« Terre des oublis » de Duong Thu Huong.

Je ne connais pas cet auteur mais visiblement ce roman est un chef-d’oeuvre de l’après-guerre au Viêtnam.

 

 

 

 

 

 

 

7

 

« La faim du tigre » de Barjavel.

Ahh, Barjavel, vous savez, si vous suivez ce blog, que j’adore le lire et celui-ci manquait encore à ma longue liste.

 

 

 

 

 

 

9

 

« L’écrivain de la famille » de Grégoire Delacourt.

J’avais déjà lu le fameux roman  » La liste de mes envies » qui m’avait passionné et ce roman promet d’être aussi bon.

 

 

 

 

 

8

Et enfin mon chouchou de la journée…

« La nonne et le brigand » de Frédérique Deghelt.

Une auteure incroyable et magique qui m’avait déjà transportée dans ses deux premiers romans « La vie d’une autre » et ‘La grand-mère de Jade ».

J’ai vraiment hâte de le lire celui-ci.

 

 

 

 

Avez-vous lu ces livres?

Des lectures communes vous tentent-elles?

N’hésitez pas à commenter!!

Bonne fin de Dimanche!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Exclusivité! le roman inédit de Charly Chaplin enfin publié!!

charlie-chaplin

Resté inédit pendant 60 ans; « Footlights », écrit en 1948 par Charly Chaplin,  vient d’être publié en anglais par la Cinémathèque de Bologne en Italie à l’occasion des 100 ans de la naissance de Charlot.

C’est en effet en 1914 que sort le court-métrage  » Pour gagner sa vie » dans lequel apparait pour la première fois le personnage de Charlot, personnage qui le rendra célèbre instantanément.

L’écriture de Charly Spencer Chaplin se rapproche de l’écriture de Charles Dickens, raconte l’histoire d’une danseuse et d’un clown et aurait inspiré le scénario du célèbre film  » Feux de la rampe ».

Présenté à Londres, la publication n’est pour l’instant qu’en anglais.

Notre célèbre acteur muet fait donc maintenant « entendre » sa voix grâce à son roman.

Un livre qu’il me tarde de lire!!

charlie_chaplin1

Rendez-vous sur Hellocoton !