« Les Mille Talents d’Euridice Gusmao » de Martha Batalha

Rien qu’à la couverture; j’ai eu envie de me plonger dans cette histoire.  Une histoire de femmes, des femmes en pleines expansions, en désir de reconnaissance, prête à se battre contre les préjugés pour s’affirmer. Une belle histoire que celle d’Euridice et des femmes qui l’entourent.

Quatrième de couverture:

« Responsable de l’augmentation de 100% du noyau familial en moins de deux ans, Euridice décida de se désinvestir de l’aspect physique de ses devoirs matrimoniaux.

Comme il était impossible de faire entendre raison à Antenor, elle se fit comprendre par les kilos qu’elle accumula. C’est vrai, les kilos parlent, les kilos crient, et exigent – Ne me touche plus jamais.

Euridice faisait durer le café jusqu’au petit déjeuner de dix heures, le déjeuner jusqu’au goûter de quatre heures, et le dîner jusqu’au souper de neuf heures. Euridice gagna trois mentons. Constatant qu’elle avait atteint la ligne, cette ligne à partir de laquelle son mari ne s’approcherait plus d’elle, elle adopta à nouveau un rythme alimentaire sain. »

Mon avis:

Un vrai petit bijou, un livre qui fait du bien. Il est plein de positivité malgré les malheurs auxquels sont confrontés les femmes qui font vivre ce roman. Car nous n’avons pas seulement l’histoire d’Euridice ici, nous avons également l’histoire de sa sœur, de sa voisine, de la mère du vendeur d’à côté et j’en passe. Ces femmes ont chacune leur histoire qui explique leurs traits de caractères. On s’y attache, on les aime et on les soutient. Elles nous suivent et nous accompagnent le temps de cette lecture.

Au Brésil des années 40-60, la vie n’est pas toujours facile pour ces femmes dépendantes de leurs maris. Les mères célibataires sont mal vues et doivent se battre plus que les autres. Euridice, elle, est pour moi la plus attachante ( avec sa sœur). Son désir de faire au mieux pour plaire à son mari est touchante et elle n’a pas peur de se lancer dans des activités diverses et variées pour étancher sa soif d’apprendre et de travailler.

Le roman se passe sur plusieurs années et nous voyons Euridice avancer, reculer, stagner puis avancer de nouveau. La vie de mère au foyer n’est pas faite pour elle, alors les idées ne manquent pas pour occuper ses journées.

Dans un climat où tout le monde se connaît et se juge, où l’originalité n’est pas la bienvenue, où les coups du sort sont parfois violents, ces femmes m’ont émue et m’ont apportée une belle dose de joie de vivre.

Une très belle histoire que je vous conseille de lire absolument!

 

Petit extrait:

« Mais comment aurait-il pu se douter qu’il avait épousé la femme la moins banale qui ait existé? Antenor avait pris pour de la stabilité cette manie qu’avait Euridice de n’affronter la vie qu’en y prêtant à moitié attention, et il avait songé: Voilà la femme parfaite. Il avait pris pour du conformisme cette façon dont elle acquiesçait à tout, et s’était dit: Celle-là, il faut l’épouser. Il ignorait que sa passivité n’était que passagère. Dès la nuit de noces, Euridice lui fit de bien mauvaises surprises. Et au fil des années qui avaient suivi, elle avait multiplié les projets abracadabrants. Antenor dut hausser la voix pour lui rappeler les règles du mariage, et lui intimer l’ordre de mettre un terme à tout cela. 

  Et Euridice y mit un terme. Après l’échec du projet de couture, elle se figea à son poste, sur le canapé, face à la bibliothèque. Et elle demeura ainsi, à moitié assommée, à moitié abrutie, à moitié morte. Le silence qui pesa alors fut terrible, et au bout d’un temps Antenor ne voulut pas savoir s’il avait épousé une seconde Dalva ou une seconde Maria Rita. Il ne désirait qu’une chose, qu’Euridice, son Euridice revienne. »

 

« Les mille talents d’Euridice Gusmao », Martha Batalha, traduit du portugais (Brésil) par Diniz Galhos, Editions Denoël, Janvier 2017, 256 pages.

 

 

Publicités

4 réflexions sur “« Les Mille Talents d’Euridice Gusmao » de Martha Batalha

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s