« Je sais pas » de Barbara Abel

je-sais-pas

Un roman dont j’attendais la sortie depuis un moment de par son résumé et j’ai été ravie de le recevoir des Editions Belfond. Un polar qui donne des frissons dans le dos lorsque l’on s’aperçoit jusqu’où sont capables d’aller certaines personnes dans le mensonge et la vengeance, petits comme grands.

Quatrième de couverture:

 » Une belle journée de sortie scolaire qui vire au cauchemar. Une enfant de cinq ans a disparu. Que s’est-il passé dans la forêt? A cinq ans, on est innocent, dans tous les sens du terme. Pourtant, ne dit-on pas qu’une figure d’ange peut cacher un coeur de démon? »

Mon avis:

Un polar très bien mené malgré le fait que l’on connaisse une grande partie de ce qu’il s’est passé contrairement aux personnages. Habituellement, je n’aime pas trop connaître certains faits avant les personnages principaux mais le dénouement m’a tellement plu que cela compense largement.

Difficile de vous en parler plus sans vous révéler quoi que soit. La petite Emma disparaît lors d’une sortie avec sa classe et sans vous dévoiler d’éléments importants sur le déroulement de cette histoire, il est important de se pencher sur la personnalité de cette petite fille de cinq ans: une petite fille mystérieuse qui peut se montrer froide et méchante avec les autres enfants. Elle est vicieuse, autoritaire et semble bien plus mûre que les enfants de son âge.

Sa mère en vient même à douter de la sincérité de sa fille et à se demander si elle ne serait pas quelque peu manipulatrice.

Son institutrice,quant à elle, semble lui ressembler sur beaucoup de points…

Mais les enfants ne sont pas les seuls à mentir, les adultes ont leurs lots de secrets et ces derniers pourraient bien s’avérer destructeurs. L’adultère de la mère d’Emma pourrait bien en être l’élément déclencheur.

Un polar haletant et stressant dans lequel la remise en question des personnages et le cheminement de leurs pensées y est très bien décrit. Regrets, remords, angoisse, peur de mourir, tous les sentiments déferlent pour aboutir à une fin grandiose.

A lire!

Bonne lecture!

 

Petit extrait:

« Camille retourne dans la salle de bains pour se passer un peu d’eau froide sur le visage. En se séchant, elle est frappée par l’image que lui renvoie le miroir: ses traits sont tendus à l’extrême, la mâchoire contractée dans un rictus épouvanté, le visage blême… Son expression d’angoisse est si frappante que la jeune femme ne peut s’empêcher de ricaner. Sans pouvoir se mentir plus longtemps, elle doit admettre qu’elle est terrorisée à l’idée qu’Emma raconte à son père ce qu’elle a vu la veille. Qu’elle formule avec des mots innocents la faute que sa mère a commise. »

« Je sais pas », Barbara Abel, Editions Belfond, Octobre 2016, 430 pages

Publicités

3 réflexions sur “« Je sais pas » de Barbara Abel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s