« De force » de Karine Giebel

de force

 

Envoyé par les Editons Belford, ce thriller psychologique ne pouvait me promettre qu’une excellente lecture vu les nombreux avis positifs qui en sont ressortis. Promesse tenue puisque j’ai adoré ce roman palpitant et stressant d’une auteure couronnées de multiples Prix Littéraires ( Prix marseillais du Polar en 2005, Prix Intramuros du festival du Polar de Cognac en 2008, Prix SNCF du Polar en 2009, Prix Polar francophone en 2012)

Quatrième de couverture:

« Le temps de l’impunité est révolue. Le temps des souffrances est venu.

Elle ne m’aimait pas. Pourtant, je suis là aujourd’hui. Debout face au cercueil premier prix. Car moi j’ai voulu l’aimer. De toutes mes forces. De force. Mais on n’aime pas ainsi.

Lorsque j’arrive devant la porte de mon ancienne chambre, ma main hésite à tourner la poignée. En allumant la lumière, je reste bouche bée. Pièce vide, tout à disparu. Il ne reste qu’un tabouret. Sur le tabouret, une enveloppe. Sur l’enveloppe, mon prénom en lettres capitales. Deux feuilles, écrites il y a trois mois. Son testament, ses dernières volontés. 

Je voulais savoir. Maintenant je sais. Et ma douleur n’a plus aucune limite. 

La haine. Voilà l’héritage qu’elle me laisse. »

Mon avis:

Première lecture de cet auteur et j’en ressors époustouflée. Un vrai coup de cœur pour ce thriller très bien mené et dont je n’ai pas réussi à deviner la fin tellement les revirements de situations sont insidieux.

Maud, jeune femme anciennement toxico, se fait agresser dans la forêt. Luc vient à son secours, lui évitant un destin tragique et se fait ainsi embaucher par le père de Maud en tant que garde du corps. S’en suit alors une véritable chasse à l’homme pour débusquer l’agresseur de Maud qui continue de terroriser cette riche famille. Des mots menaçants, un père chirurgien désireux de cacher un grand nombre de ses fraudes à la police, une belle-mère séductrice qui cache un passé lourd à porter, Maud devant faire face à ses démons, voilà l’univers dans lequel tombe Luc, désireux malgré tout de trouver au plus vite l’homme qui à agresser Maud.

Même les personnages les plus détestables dans ce roman finissent par nous toucher, le roman dévoilant peu à peu leurs failles et leurs secrets. Le livre s’accélère de plus en plus pour entraîner le lecteur dans une spirale dévorante et des révélations à faire froid dans le dos.

Le personnage de Luc aussi est intéressant car tout au long du roman, l’auteur parle de ses malaises, des médicaments qu’il prend, de ses cauchemards et j’avais hâte de découvrir les secrets de cet homme à l’allure sportive et intouchable.

Ce roman parle de vengeance, de révélations, de quête de justice au delà de la morale. Un vrai concentré de frissons et la fin est absolument incroyable.

Je vous conseille à tous ce roman de Karine Giebel qui par le biais de ce roman m’a fait découvrir son univers.

Bonne lecture!

Petit extrait:

« Il l’emmène derrière la ruine, la pousse si fort qu’elle tombe à genoux. Elle se relève aussitôt, part en courant. Une main gigantesque agrippe ses cheveux longs. 

Reste ici, putain…!

Il l’écrase contre le mur en pierre, elle se débat, tente de la frapper. Il immobilise ses bras. Pose ses pieds sur les siens. 

– Bouge pas, cherie…Ce que j’ai fait à ton chien, c’est rien à côté de ce qui t’attend! Ton salaud de père pourra même pas t’identifier, je te le promets…

 Maud laisse échapper un cri strident, l’homme lui colle un second coup de poing dans la mâchoire. D’une violence inouïe. 

  Elle glisse le long du mur, sent la terre meuble et tiède contre sa joue meurtrie. 

Je vais mourir. Charly… Papa… Au secours. »

 

De force, Karine Giebel, Editions Belfond, Février 2016, 522 pages. 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s