« Vernon Subutex » de Virginie Despentes

subutex

 

Un livre atypique, un concentré de débauches, de perdition, de remises en question? Vernon Subutex va perdre tout ce qu’il a et va marquer chaque personne de son entourage un peu, beaucoup, passionnément…Un roman qui a beaucoup de succès mais que je n’ai pas réussi à saisir, à comprendre…

Quatrième de couverture:

« Qui est Vernon Subutex? 

Une légende urbaine?Un ange déchu. Un disparu qui ne cesse de ressurgir. Le détenteur d’un secret. Le dernier témoin d’un monde révolu. L’ultime visage de notre comédie humaine. Notre fantôme à tous. »

Mon avis:

Je ne m’attendais pas du tout à ce genre de roman lorsque j’ai lu le résumé de l’éditeur. Je m’attendais à une traque, à un polar, à du mystère. Au lieu de cela, j’ai fait la connaissance de Vernon Subutex, homme paumé, qui perd petit à petit tout ce qu’il possède, squatte à droite à gauche, chez des amis, des ex et essaie de refourguer des vidéos d’un ami musicien décédé, persuadé qu’il pourra en tirer un bon prix.

Chaque chapitre représente l’état de penser de chaque personne qu’il croise. Soit leurs interprétations de leur rencontre ou retrouvailles avec Vernon, soit leurs manières de penser, leurs  pensées en vrac, brut de pomme. Parmi tous ces personnages, certains viennent du porno, d’autres se droguent ou se droguaient, d’autres sont de vieilles connaissances. Ils passent en revue leurs souvenirs d’avec Vernon, de l’époque où il était disquaire et avait le vent en poupe.

Le style de Despentes ne m’a pas charmé malheureusement, bien que je sois consciente que c’est ce style qui fait son succès. Ce déferlement de pensées m’a parfois un peu perdue, et tout ce sexe et cette drogue m’ont parfois un peu lassée.

Le personnage de Vernon est intéressant, voir la perdition progressive d’un homme et sa façon de passer les différentes étapes de son calvaire touche et intrigue. Il ment sur sa condition précaire pour éviter l’apitoiement et la pitié, il vole, il fuie, il profite, il fait bonne figure malgré sa descente aux enfers.

Un condensé de Vernon et les personnes qui croisent son chemin ne restent pas insensibles.

Pas un coup de cœur donc pour ma part mais des choses intéressantes sur les hommes et femmes dans la société parisienne.

Bonne lecture!!

 

Petit extrait:

«  Ce qui déstabilise Patrice n’est pas tant d’imaginer que Vernon puisse tomber amoureux d’une Brésilienne-Brésilien. C’est qu’il le dise. Il est à quarante bornes de Paris, il n’a aucun autre endroit où aller dormir, et au lieu de faire profil bas et d’éluder la question, il le claironne, haut et fort: j’ai couché avec un trav. Patrice ne sait pas comment il doit le prendre. Il se contracte. Tout ce truc, depuis que Vernon est arrivé, de se sentir bien avec lui et d’aimer sa présence et tout ça, prend un sens qui ne lui plaît pas du tout. »

 

Vernon Subutex, Virginie Despentes, publié aux Editions Grasset en 2015 et aux Editions Livre de Poche en janvier 2016. 

Lu dans le cadre de la sélection 2016 du Prix des lecteurs Livre de Poche.

 

Publicités

Une réflexion sur “« Vernon Subutex » de Virginie Despentes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s