« Comment s’en mettre plein les poches en Asie mutante » de Mohsin Hamid

comment s'en mettre

Troisième roman reçu pour cette sélection de Février pour le prix des lecteurs Livre de Poche.

Un titre original, une envie de découvrir ce que renferme ce petit roman mais malheureusement une déception car je n’ai pas réussi à me laisser emporter par cette histoire.

Quatrième de couverture:

« Lecteur, lectrice: tu viens d’acquérir le nouveau roman de Mohsin Hamid. Grand bien t’en a pris. Car celui-ci va te permettre de découvrir comment t’en mettre plein les poches en Asie mutante. Le héros de ce livre est né dans la plus insigne pauvreté au cœur de la campagne d’un pays anonyme du continent indien; il va monter à la ville, parfaire son éducation, rencontrer l’amour flirter avec la tentation politique, puis faire fortune par le plus inattendu des moyens. Voici quatre vingt années d’une vie d’homme – « un homme fait de tous les hommes et qui les vaut tous et que vaut n’importe qui » – à l’heure de la mondialisation galopante. Et si cette fable contemporaine te fait verser quelques larmes, ne t’en fais pas, car celles-ci jailliront du plaisir et de l’émotion que tu t’apprêtes à éprouver à sa lecture. »

Mon avis:

Tout d’abord, l’abord du roman est original.

L’auteur nous tutoie et raconte l’histoire d’un homme tout en nous attribuant son histoire. Nous sommes le personnage principal de ce roman. Cette approche n’est pas ordinaire, c’est la première fois que je la voyais dans un roman.

 » Il se lève et sort. Tu le suis des yeux, ou plutôt tes yeux suivent ses sandales en cuir détachées à l’arrière dont les courroies distendues fouettent le sol, ses talons desséchés, calleux et durcis qui font penser à quelques crustacés. »

Chaque début de chapitre nous est adressé et présente le roman comme un manuel. Chaque chapitre correspond à un moment de vie de notre héros tout en étant une étape de « comment s’en mettre pleins les poches en Asie mutante.

Mohsin Hamid nous porte à travers plusieurs décennies dans la vie de ce héros, un homme qui a donc réussir à faire fortune en Asie et qui va réussir à s’adapter à la mondialisation pour devenir un homme respecté et puissant.

L’histoire est touchante car cet homme vient des milieux très pauvres et finit par être un homme riche en ville, mais je n’ai pas été totalement emballée par cette histoire.

Une histoire d’amour est en quelque sorte le fil conducteur de ce roman et c’est ce qui m’a touchée car émouvant et se déroulant sur plusieurs années mais le reste, à savoir son évolution de carrière, ses différentes anecdotes dans sa vie professionnelle ne m’ont pas passionnée plus que ça. Peut être parce que les chapitres sont très courts, qu’à peine j’arrivais à m’intéresser à l’histoire que le chapitre se termine et que nous sommes basculé vingt ans plus tard. Le fait d’être tutoyé a un peu perturbé ma lecture car j’ai eu du mal du coup à me créer ce personnage du héros.

En bref, une lecture qui ne m’a pas emballée malgré cette histoire d’amour touchante.

Bonne lecture!

 

Petit extrait:

« Quand tu lis un livre, en revanche, tu n’as sous les yeux que des pattes de mouche noires sur de la pulpe de bois ou, plus souvent, des pixels sombres sur un écran pâle. Afin de transformer ces symboles en personnages et en événements, il faut imaginer. Et quand on imagine, on crée. C’est en étant lu qu’un livre devient un livre, et comme un million de lectures différentes en sont possibles, il devient chaque fois unique parmi un million de livres différents, tout comme un ovule devient une personne parmi un million d’autres potentielles lorsqu’il est abordé par un banc de spermatozoïdes frétillants qui nagent de toutes leurs forces dans sa direction. 

  Les lecteurs ne travaillent pas pour les écrivains, mais pour eux-même. C’est là, si tu veux bien me pardonner la partialité assumée de cet exposé, que réside la richesse de la lecture. »

 

Paru aux Editions Grasset le 27/08/2014 et aux Editions Livre de poche le 02/09/2015

240 pages

Sélection de Février pour le Prix des lecteurs Livre de Poche

 

 

 

Publicités

Une réflexion sur “« Comment s’en mettre plein les poches en Asie mutante » de Mohsin Hamid

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s