« Le fil rouge » de Paola Barbato

le fil rouge

 

Je vais vous parler aujourd’hui d’un thriller qui m’a passionnée!! Rares sont les thrillers qui m’envoûtent à ce point et je remercie grandement les Editions Denoël pour cette découverte.

Quatrième de couverture:

« Que fait un homme quand il se retrouve face à l’assassin de sa fille?

Antonio Lavezzi mène une existence solitaire et monotone depuis le jour où Michela, sa fille de treize ans, a été sauvagement assassinée. Sa femme l’a quitté, et le meurtrier n’a jamais été arrêté. Antonio travaille dans le bâtiment avec un ami d’enfance. Ce dernier lui présente inlassablement de petites amies potentielles qui ne l’intéressent pas. Lorsqu’un corps est découvert sur le chantier dont il est responsable, des éléments troublants amènent Antonio à penser que cette affaire et son histoire personnelle sont liées. Contacté par un homme mystérieux, bapstisé l’Assassin, qui lui ordonne d’exécuter des criminels ayant échappé à la justice, Antonio décide d’obéir et va s’extraire peu à peu de sa torpeur et de son silence. L’Assassin semble savoir qui a tué Michela, et Antonio, pris dans une spirale meurtrière, est plus que déterminé à venger sa fille. »

 

Mon avis:

Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas lu un aussi bon thriller. Une excellente surprise pour ma part. Paola Barbato a su me captiver et m’emmener dans les tréfonds de la douleur d’Antonio et parcourir avec lui le chemin pour découvrir le meurtrier de sa fille.

Le cheminement est très subtil dans la transformation d’Antonio. Rien de pouvait le prédisposer à devenir un meurtrier ou du moins contribuer à des meurtres. Lorsqu’il découvre petit à petit l’envers de ce qu’organise l’Assassin, à savoir venger des familles endeuillées et les faire contribuer aux meurtres des assassins leur ayant voler un membre de leur famille, Antonio est plus que décidé à retrouver l’Assassin de sa fille. Plongé dans un coma profond suite à ce jour tragique treize ans auparavant, Antonio ne se permettait pas de repenser à sa fille. La douleur était trop intense, les souvenirs ne devaient pas refaire surface. Les journées rythmées par le travail et par une maniaquerie qu’il s’impose lui permettaient de tenir. Mais la curiosité et le désir de vengeance se font plus forts et malgré la douleur ressentie, Antonio se livre cœur et âme dans sa nouvellequête.

Ce personnage principal m’a beaucoup touchée et émue. L’on peut facilement comprendre ce qu’il ressent et son envie de retrouver l’assassin de sa fille coûte que coûte. Le suspens est présent jusqu’à la dernière page. Je ne me suis pas un seul instant doutée du dénouement et c’est ce qui a fait de ma lecture un moment inoubliable.

Paola Barbato a écrit un précédent roman « A mains nues » que je vais m’empresser de lire car ce roman que je vous présente aujourd’hui est entré désormais dans mes thrillers favoris.

Bonne lecture!

Petit extrait:

« Les gens ne comprennent pas. Nous seuls pouvons comprendre. Pas les autres. Parce que, ce qui nous unit est un fil subtil. Les autres pensent que la douleur est un bombe qui t’explose dans le cerveau, mais ce n’est pas vrai. La douleur est comme de la bave de crapaud qui t’entoure, tu ne la vois même pas, tu ne la sens pas, jusqu’à ce qu’elle se mette à serrer, à te couper la chair et à entrer en toi de toutes parts. C’est un fil subtil, la douleur. Un fil rouge? Il nous relie, il nous serre, il pénètre tellement en profondeur qu’on oublie qu’on l’a à l’intérieur. On soigne les cicatrices, comme si elle étaient le mal. Puis un jour, soudain, le fil se tend, déchire tout, ouvre la peau. Et si on le suit, si on regarde où il se termine, il se termine dans un autre. Un autre comme toi? Un autre qui sait. »

Titre: Le fil rouge

Auteur: Paola Barbato

Traduit de l’italien par Anaïs Bouteille-Bokobza

Paru aux Editions Denoël Sueurs Froides le 05/11/2015

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s