« Oliver ou la fabrique d’un manipulateur » de Liz Nugent

oliver

Que ce passe-t-il dans la tête d’un homme violent ? Comment en est-il arrivé là? Quels traumatismes passés ont façonné sa personnalité?

 

Quatrième de couverture:

« Alice et Oliver Ryan sont l’image même du bonheur conjugal. Complices, amoureux, ils mènent la belle vie. Pourtant, un soir, Oliver agresse Alice avec une telle violence qu’il la plonge dans le coma. Alors que tout le monde cherche à comprendre les raisons de cet acte d’une brutalité sans nom, Oliver raconte son histoire. Tout comme les personnes qui ont croisé sa route au cours de cinquante dernières années. Le portrait qui se dessine est stupéfiant. Derrière la façade du mari parfait se cache un tout autre homme. Et lorsque le passé resurgit, personne n’est à l’abri, pas même Oliver.

Nouveau génie du suspense psychologique, Liz Nugent dissèque la fabrication fascinante d’un monstre, du mal à l’état pur. Un roman dans la pure tradition de Patricia Highsmith, qu’on ne lâche pas jusqu’à la toute dernière page. »

 

Mon avis :

Je n’ai pas réussi à me coucher sans avoir tourné la dernière page de ce roman, c’est pour vous dire comme il m’a plu!

J’ai beaucoup aimé la construction du roman, à savoir découvrir peu à peu, par les différents témoignages d’Oliver et de ses proches, les éléments et évènements qui ont fait ce qu’Oliver est devenu au jour où il nous parle.

On découvre, derrière ses airs sûrs de lui et charmeurs, un homme en manque d’amour paternel durant son enfance avec une envie permanente de vouloir plaire à son père.

Une histoire personnelle mouvementée, des secrets lourdement gardés, la fabrication d’un homme violent.

Le livre tourne beaucoup autour d’un évènement particulier qui s’est déroulé pendant des vacances en France alors qu’Oliver et des amis partent faire les vendanges dans un vignoble alors qu’ils n’étaient encore que de jeunes adultes.  Ils rencontrent une famille touchante mais tout ne va pas se passer comme prévu et ce que j’ai aimé c’est de découvrir au fil des pages et par les témoignages des différents personnages, la vérité sur un moment de la vie d’Oliver qui marque le début d’une escalade infernale.

Malgré la violence de l’acte d’Oliver envers sa femme, connaître son histoire m’a touchée et je me suis mise à ne voir que l’enfant qui se cache derrière cet homme exécrable. Un enfant isolé et secret, parlant peu de sa famille et qui cherche à plaire à tout pris.

Ce roman fait parti de mes coups de cœur à coup sûr. Un livre très bien écrit; Liz Nugent sait mener son lecteur à merveille dans le suspense d’une histoire terrible.

Petit extrait:

« La première fois où je l’ai frappée, j’attendais de sa part une réaction plus vive. Mais elle est restée étendue par terre en se tenant la joue. Et en me regardant fixement. En silence. Elle ne semblait pas étonnée.

Alors que moi je l’étais. C’était parti tout seul. D’habitude, quand on entend parler de ce genre d’incident, cela se passe dans les années cinquante, le mari rentre ivre à la maison après le pub et découvre une épouse négligée et un repas qui a refroidi. Là, pas du tout, nous étions le 12 Novembre 2011, c’était un samedi soir glacial sur une avenue de Dublin Sud, et Alice avait préparé un repas délicieux: du tagine d’agneau sur un lit de couscous, accompagné de pitas et de yaourt à la menthe. L’agneau avait beau être un brin tiède lorsqu’elle l’a servi, j’aurais été bien incapable de trouver quoi que ce soir à redire. Au moment où elle s’apprêtait à servir la roulade aux framboises, j’avais arrosé le repas de deux malheureux verres de sancerre. Je n’étais donc pas soûl du tout.

Mais maintenant, voilà qu’elle est étendue là, la partie inférieure de son corps pratiquement cachée derrière les pieds de notre table en acajou, tandis que ses bras, sa tête et son torse étaient enroulés vers l’intérieur comme un point d’interrogation. Comment avait-elle pu prendre cette forme en tombant? »

 

Titre: Oliver ou la fabrique d’un manipulateur »

Auteur: Liz Nugent

Traduit de l’anglais (Irlande) par Edith Soonckindt.

Paru aux Editions Denoël le 03/09/2015

Pages: 256

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s