« Enfin Insécurisée » d’Eve Ensler

Enfin-insécurisée-par-Eve-Ensler-chez-Denoël

 

 

J’ai vu, il y a quelques mois, la pièce d’Eve Ensler, Les Monologues du Vagin. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre, plutôt à une pièce comique et si certains moments sont effectivement drôles, la plupart dévoilent les violences faites aux femmes dans le monde entier, les viols, les excisions… Eve Ensler a interviewé plusieurs centaines de femmes et leur a fait parler de leur vagin et de leur perception de ce dernier.

Dans « Enfin Insécurisée », nous retrouvons ces interviews mais le sujet abordé est plus large et évoque les violences faites aux femmes dans le monde entier sous quelque forme que ce soit. L’interdiction d’étudier, de se marier avec l’homme qu’elle désire, d’avoir une quelconque importance dans la vie politique de leur pays mais ce qui est beau dans ce dernier livre d’Eve Ensler, c’est surtout le combat de ces femmes qu’elle décrit à merveille.

Briser les tabous, faire connaître leur cause au monde entier, violer les lois pour pouvoir un jour s’affirmer en tant qu’individu à part entière, mettre leur vie en péril pour permettre à d’autres d’avoir accès au savoir et à l’instruction, voilà ce que font ces femmes courages et elles savent bien souvent qu’elle ne le font pas pour elle-même mais pour les générations futures.

Eve Ensler a voyagé et voyage encore à travers le monde pour aller à la rencontre de ces femmes qui malgré leur terrible quotidien gardent le sourire et veulent se battre quoi qu’il arrive. Elle aussi n’a pas eu une enfance facile et son vécu nous fait comprendre son engagement dans cette cause qu’elle défend depuis tant d’années.

A l’origine du mouvement V-Day, lutte contre les violences faites aux femmes partout dans le monde, Eve Ensler nous livre ici un livre poignant et terrible. Certains passages m’ont forcément mis mal à l’aise car les plus abjectes des comportements vis à vis des femmes et mêmes des enfants y sont décrits et je suis sortie de cette lecture pleine d’admiration pour toutes ces femmes mais aussi pleine de tristesse, de colère, de compassion. Je me suis rendue encore plus compte de la chance que j’avais de vivre dans un pays aussi libre que la France et de pouvoir mener ma vie comme bon me semble.

Je remercie Eve Ensler pour ce document incroyable et pour son courage de suivre ces femmes à travers le monde.

 

Et un grand merci aux Editions Denoël pour l’envoi de ce livre.

Bonne lecture!

 

Petit extrait:

 » Les élèves arrivent à des heures différentes, une par une, a expliqué la prof. Si quelqu’un frappe à la porte, nous cachons le tableau noir. Les élèves s’intéressent énormément à l’école. La plupart ne savent pas qu’elle est tenue par RAWA – mais elles savent que si les talibans les surprennent en train d’apprendre, elles risquent de mourir. »

J’ai interviewé les femmes. Elles étaient professeurs. Elles étaient dévouées. Elles savaient que le prix à payer pour avoir enseigné était la flagellation ou la mort par exécution. Elles risquaient leur vie pour que l’avenir des femmes dans leur pays puisse être assuré.

Puis d’un coup, les entretiens ont cessé. On nous a soufflé à mi-voix que nous devions partir immédiatement: si nous étions vues dehors après le couvre-feu de 21 heures, il y aurait des problèmes. Les femmes nous ont enlacées et embrassées encore et encore. Elles nous ont suppliées de raconter leur histoire au monde entier. Mais elles ne se lamentaient pas sur leur sort. »

 

« Enfin Insécurisée » d’Eve Ensler

Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Héloïse Esquié

Publié le 05/06/2015 par les Editions Denoël et D’ailleurs

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s