Muchachas 2!!!!!

muchachas-2-de-katherine-pancol-avisVous attendiez la suite ? La voilà ! Muchachas 2 !!

J’imagine que vous êtes nombreuses à suivre cette trilogie et à avoir attendu comme moi la sortie de chaque tome ! Car oui, le 3 est sorti la semaine dernière et j’ai hâte de le découvrir même si cela signifie que la trilogie sera terminée.

Mais pour l’instant, parlons un peu de ce deuxième tome.

Dans le premier, nous avions découvert Stella, ferrailleuse téméraire désireuse de découvrir les secrets de son passé et de faire face à son père, homme terrorisant et agressif.

Joséphine et Hortense y faisaient un bref passage, chose qui m’avait étonnée au départ, mais dans Muchachas 2, toute l’histoire se concentre sur ces deux dernières.

En effet, Hortense vit aux Etats-Unis et espère plus que jamais trouver l’idée génialissime qui lui fera créer la ligne de vêtements que tout le monde s’arrachera. Obsédée par ses créations, elle passe le plus clair de son temps à dessiner et à décortiquer de la tête aux pieds les tenues des femmes dans la rue.

Son compagnon, pianiste en pleine ascension, fatigué du comportement narcissique d’Hortense, se concentre sur l’audition tant attendue dans laquelle il jouera en compagnie d’une violoniste de son école dont le talent incontestable cache une histoire difficile et touchante.

On retrouve ici les caractères bien définis de chacun des protagonistes de la première trilogie : Hortense égocentrique, Joséphine sa mère, manquant cruellement de confiance en elle (flash back sur le passé avec de nouvelles révélations palpitantes !), sa deuxième fille et ses émois amoureux et tant d’autres à découvrir.

« Un instant, elle se sentait forte, libre, audacieuse, il lui semblait même qu’elle était jolie, intelligente et puis… il se produisait un incident, un presque rien, une pensée l’assombrissait, elle était témoin d’une scène dans le métro, dans la rue, elle entendait une remarque, la transformait en critique personnelle et c’en était fini. Elle se sentait abandonnée, perdue et, plus que tout, fautive. Elle avait fait une bêtise. Elle ne savait pas laquelle mais ce devait être sa faute.

Sûrement sa faute. »

Cette nouvelle trilogie porte bien son nom : les femmes y sont à l’apogée, elles y sont mises en valeur, leurs comportements analysés et leurs failles démystifiées.

Leurs sensibilités et leurs histoires font l’âme de Muchachas et l’on devine bien sûr que ces femmes vont se retrouver dans le troisième tome pour ne former qu’une seule et même histoire.

« Il suffit de faire exactement le contraire de ce que tu fais, pense Hortense. De prendre appui sur soi et non sur les autres. Je ne veux pas être heureuse à cause d’un homme ou d’un sombrero qui passe par là, hola, muchacha ! Te quiero ! Je veux que mon bonheur dépende de moi seule, qu’il niche dans mes précieuses entrailles. »

 

Article publié sur So Busy Girls

 

macaron-rc3a9dactrice-sbg

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s