Le chuchoteur de Donato Carrisi

La première page de ce thriller donne déjà envie de finir le livre avec cette phrase :

« Le détenu RK-357/9 essuie avec un chiffon en feutre chaque objet avec lequel il entre en contact, ramasse tous les poils et cheveux qu’il perd quotidiennement, astique à la perfection les couverts et les WC à chaque fois qu’il les utilise.

Nous avons donc affaire soit à un maniaque de l’hygiène, soit, beaucoup plus probable, à un individu qui veut à tout prix éviter de laisser du « matériel organique ».

J’avais déjà lu beaucoup d’articles sur ce thriller qui le décrivait comme le policier de l’année, le livre à lire absolument. Cette phrase que je vous ai écrite donne déjà le ton du livre : un livre qui sera poignant, stressant et sanglant. Et c’est exactement ce que j’ai trouvé. Un suspense haletant du début à la fin, des scènes que la plupart des hommes n’oseraient imaginer et des retournements de situations à revendre. Je suis pleinement entrée dans l’enquête avec cette jeune policière, Mila qui intègre une équipe de police afin de les aider à retrouver une fillette disparue, sixième victime d’un tueur en série. La découverte d’un « cimetière de bras » appartenant chacun à une des fillettes disparues m’a glacé le sang et j’ai étudié chaque pièce à conviction et chaque indice en même temps que Boris, Stern, Rosa et Mila, chapeautés par leur inspecteur-chef Roche. Les cadavres des cinq premières filles apparaissent chacun leur tour dans des lieus apparemment dénués de sens pour l’enquête mais chaque fois, un indice laissé par le tueur va leur révéler une histoire chacune plus horrible les unes que les autres. L’esprit d’équipe et la capacité de réflexion de Mila et de Goran, un des policiers, va leur permettre de déduire que la sixième fillette est encore vivante et probablement tenue en vie par son kidnappeur. S’ensuit alors une course contre la montre pour tenter de découvrir où est détenue la petite fille. Les policiers sont les marionnettes d’un tueur en série incroyablement malin et intelligent qui, de par son modus operandi, leur révèle l’horreur humaine sous toute sa splendeur.

J’ai essayé de deviner qui était à l’origine de ces massacres, j’ai tenté de m’infiltrer avec les policiers pour résoudre l’enquête, mais la fin m’a laissée sans voix. Une habileté de réflexion, un monstre et génie à la fois, un crime extrêmement bien construit et un suspense des plus poignants. Comment ne pas être tenue en haleine pendant la lecture ? J’ai senti mon rythme cardiaque s’accélérer à chaque rebondissement, j’ai eu des sueurs froides à la vue de certaines scènes, j’avais l’impression de « voir » un film dont j’avais moi-même construit les images. Je finirais cet article avec une phrase tirée du livre qui le résume bien : « Dieu se tait, le diable murmure ».

Bonne lecture

Rendez-vous sur Hellocoton !

Lu dans le cadres des challenges Thriller et  1% rentrée littéraire

Publicités

7 réflexions sur “Le chuchoteur de Donato Carrisi

  1. depocheenpoche dit :

    Comme Mia, j’ai vraiment adoré ce thriller. Je le conseille vivement aux fans de thrillers. Bises.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s