La voleuse de livres de Markus Zusak

Depuis un moment dans ma bibliothèque, cela faisait longtemps qu’il me faisait de l’oeil.

Je peux maintenant vous dévoiler les secrets de ce livre dont le titre énigmatique m’avait tant attiré.

Il y avait d’abord cette phrase, sous le titre, qui donne envie d’en savoir plus:  » Quand la Mort vous raconte une histoire, vous avez tout intérêt à écouter ».

Quoi de plus intrigant que cette phrase et quoi de plus évident pour moi que de vouloir ouvrir ce roman.

La Mort est donc la narratrice de ce livre, ce qui ne manque pas d’être original. Elle nous raconte l’histoire d’une petite fille allemande, Liesel, au beau milieu des années 40, en pleine Seconde Guerre Mondiale. Une petite fille qui débute dans la vie avec de biens lourds fardeaux dont la mort de son petit frère, la disparition de sa mère après l’avoir laissé dans une famille d’acceuil et la découverte de ses parents nourriciers.

Malgré des débuts difficiles, Liesel arrive grâce à son père adoptif à retrouver une saveur à la vie et découvre surtout le plaisir de la lecture. Un plaisir qui va vite devenir une nécessité et Liesel se met à lire tout ce qui lui tombe sous la main jsuqu’à aller  voler des livres. Mais chacun des livres volés à sa propre histoire, le premier est volé dans le cimetière où est enterré son frère, le second dans le brasier encore fumant des livres brûlés par centaines par le parti nazi et bien d’autres vols suivront.

La lecture est le maître mot de ce livre. Au travers d’une Allemagne détruite progressivement par les bombardements et le départ des hommes au front, la lecture ici sauve les âmes et permet une évasion vitale en ces temps de guerre. Dans les abris  prévus en cas de raids aériens, chez sa voisine, avec Max, le juif qu’elle et sa famille cachent dans le sous-sol, Liesel lit partout et avec tout le monde.

Ce roman parle de l’atrocité de la guerre mais la légèreté de la lecture parvient à nous faire garder un coeur léger malgré les passages difficiles que vivent les habitants du village de Liesel.

Nous sommes en 1943, Hitler veut dominer le monde, les amis de Liesel doivent faire partie des jeunesses hitlériennes, mais malgré la propagande antisémite d’Hitler, nous vivons au fil de ce livre avec des Allemands haîssant le Furher et prisonniers d’une dictature leur imposant des idées.

Voir cette période de l’Histoire d’une part avec les yeux de la Mort qui passe d’âme en âme pour leur faire trouver le repos éternel puis d’autre part avec ceux de cette petite fille nous dévoile un côté de la Guerre peut relaté, celui de familles allemandes mettant leurs vies en danger en cachant des Juifs et essayant de survivre malgré les restictions alimentaires.

Très émouvant, empli d’amour et d’humour, j’ai aimé suivre Liesel à la fois dans ses découvertes littéraires mais aussi dans l’évolution de son amour pour ses parents nourriciers et dans sa complicité avec Rudy, son meilleur ami la suivant dans ses vols et ses questionnements. Un très beau livre sur l’amitié judéo-allemande et la solidarité.

Un livre triste certes mais tellement vrai.

Bonne lecture!

Mon meilleur passage:

 » Petit à petit, la pièce rétrécit, jusqu’à ce que la voleuse de livres puisse atteindre les livres en quelques pas. Elle passa le dos de la main le long de la première étagère, écoutant le frottement de ses ongles contre la moelle épinière de chaque volume. On aurait cru le son d’un instrument de musique ou le rythme saccadé d’une fuite. Elle utilisa ensuite les deux mains et fit la course entre les rangées. Et elle rit à gorge déployée, d’un rire haut perché. Quand elle s’arrêta, un peu plus tard, elle recula plusieurs minutes, au milieu de la pièce, le regard allant des étagères à ses doigts et de ses doigts aux étagères ». 

Publicités

6 réflexions sur “La voleuse de livres de Markus Zusak

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s