Des mots une histoire N°2

Nouveau jeu d’écriture cette semaine proposé pas Olivia Billington avec les mots suivants:

mécréant – certificat – douche – bises – givré – gluten – adresse – rafale – tendresse – excuse – bruire – catastrophe – autarcie – perce – vaporeux – rugby – découverte – ivresse – possible – carte – intimité – espiègle – pile – prière – page – licorne – aphrodisiaque

Après l’euphorie des retrouvailles, les embrassades et les échanges de cadeaux traditionnels, Anna, assise dans un coin du salon, se laissait à apprécier ce sentiment de bien être que l’on ressent lorsque l’on retrouve ses marques, ses odeurs, son intimité. Issue d’une  famille de mécréants, le réveillon de Noêl n’avait pas été accompagné de prières comme cela est la tradition dans les familles chrétiennes. Sa mère , déjà absorbée par son guide sur la culture des tulipes, sa balançait rythmiquement sur son rocking chair. Son père décortiquait méthodiquement le mode d’emploi de son compas tandis que sa soeur était partie s’isoler dans sa chambre comme toutes adolescentes de 15 ans .Devant la fenêtre déjà givrée des rafales glaciales de l’hiver, Anna se retrouvait maintenant à penser que deux ans plus tôt jour pour jour, elle était en train de préparer sa valise  pour partir avec cette association au Kenya:

Elle avait peur d’oublier quelque chose. Elle n’osait imaginer la catastrophe qu’aurait provoqué l’oubli d’un papier important.  Ses certificats de vaccination, son passeport, le dossier explicatif sur l’association et l’adresse du lieu de rendez-vous,quelques photos de familles et de Pascal sans oublier une belle pile de livres qu’elle garderait pour ces soirées solitaires.

Après un dernier check-up du contenu de ses valises, Anna s’était accordée un moment de répis sous une bonne douche brûlante non sans se répéter pour la millième fois la liste complète de ce qu’elle devait emporter avec elle. Après une dernière bise à son père et une étreinte emplie de tendresse à sa mère, elle était allée se coucher tout en sachant que le sommeil serait long à venir. Déjà sous l’emprise de l’ivresse du voyage, Anna était surexcitée à l’idée de cette nouvelle découverte. Un pays inconnu, un mode de vie radicalement différent, en y pensant elle se sentait envahie d’un sentiment à la fois de terreur et de bonheur intense.

Tourner les pages de son livre sur  » les licornes en autarcie » n’arrivait pas à lui faire penser à autre chose qu’à son voyage désormais tout proche.

Ce fut tôt le lendemain matin, alors que seul le bruissement des arbres se faisait entendre, que la jeune femme s’était dirigée vers l’aéroport . Elle y avait retrouvé Pascal qui avait réussi par miracle à partir plus tôt du travail. Infirmier de nuit, elle ne savait quelle excuse il avait réussi à trouver pour s’éclipser, sa cadre étant des plus rigides concernant les horaires de travail.

Mille et un baisers et larmes plus tard, Anna était assise dans l’avion tentant de calmer sa tristesse de laisser Pascal ici alors qu’elle allait s’envoler pour l’Afrique. Mais il lui avait dit qu’il viendrait la voir bientôt. Le temps allait sûrement passer vite. Assise entre un homme au regard espiègle et une femme déjà en pleine lecture d’un article sur  » des remèdes aphrodisiaques pour votre couple, c’est possible » tiré du dernier Voici, Anna, elle, contemplait la carte de l’Europe sur laquelle l’avion prêt à décoller clignotait à intervalle régulier. Les stewards avait mis en route les téléviseurs retranscrivant le dernier match de rugby France-Nouvelle Zélande et étaient venus la voir pour s’assurer qu’elle avait bien commandé un déjeuner sans gluten. Une allergie qui l’obligeait à un contrôle de ses aliments quasi militaire.

La voix du pilote se fit entendre et l’avion décolla pour percer les nuages encore vaporeux de la matinée parisienne.

Publicités

15 réflexions sur “Des mots une histoire N°2

  1. Julie Mallauran dit :

    Durs ces mots n’est-ce pas ? Bravo d’avoir casé Gluten dans une vrai phrase 😉
    Jolie suite en suspens pour Anna (j’adore ce prénom). Jolie… j’aime « la fenêtre déjà givrée des rafales glacées de l’hiver » et « percer les nuages vaporeux »

  2. wens. dit :

    j’ai cherché sur Amazone le bouquin des « Licornes en autarcie » j’ai rien trouvé peux-tu me donner des précisions sur l’auteur ou l’éditeur?

  3. Prune dit :

    Superbe,
    Poésie, Hitoire, Romance et action, on nous ommes loin d’imaginer que les mots écrits ont été imposé… C’est trés fluide et surtout agréable.

    Douceur littéraire ou plutot Berceuse littéraire… Je suis littairement conquis et séduis !

  4. Little Cat dit :

    Superbe ce texte, on n’a pas du tout l’impression que les mots ont été imposés, ils s’imposent d’eux même. Bravo. Surtout gluten. J’ai eu du mal 🙂

  5. Pierrot Bâton dit :

    Heureusement qu’ elle a ses souvenirs, la belle Anna, parce qu’on n’ a pas l’ air d’ être très « causants » dans cette famille … Et Pascal, il passe Noël où ??

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s