Les Morues de Titiou Lecoq

Article écrit pour la rubrique « rendez-vous littéraire » chez So Busy Girls.

Premier livre et premier succès pour cette journaliste et blogueuse connue pour son site girlsandgeeks.com.
Un roman certes mais plein des réalités de notre époque. Un livre aux critiques élogieuses auxquelles je n’ai  pas pu résister.
Et quoi de plus normal pour cet auteur que de nous livrer un roman autour des questionnements féminins, de l’univers des blogs et du monde journalistique.
Tout d’abord, les Morues : 3 femmes et un homme se positionnant sur les relations hommes/femmes et dont les réunions une fois par mois leur permettent de résoudre ou du moins de discuter des problèmes existentiels de l’un ou de l’autre.
Et puis il y a cette catastrophe : Ema, notre Morue number 1, enterre sa meilleure amie d’enfance, Charlotte. Bien que des années sans nouvelles les aient séparées, Ema connaît sa meilleure amie et la thèse du suicide adoptée par la police ne lui convient pas.

Journaliste de profession, Ema va alors se lancer, avec l’aide de Fred (Morue number 4), dans une enquête semée de mystères politico-économiques . Une enquête sur le dossier sur lequel travaillait Charlotte, un dossier concernant la privatisation de la culture française et notamment des musées.
Entre infiltrations et découvertes, Ema nous emmène dans son univers.
Entre ses penchants pour la vodka et sa relation avec Blester, entre la peur panique de son ami Fred d’être démasqué via son blog et la double vie de Gabrielle et entre les conseils d’Alice et les suspicions de son patron, Ema se retrouve avec une vie digne des meilleurs polars en quelques semaines.
Quelle bonne idée de Titiou Lecoq que de nous offrir ce livre plein de légèreté et de réflexion. A la fois thriller, actus et réalité du monde du net, ce livre ne peut que plaire à des blogueuses comme nous.
J’ai dévoré ce livre en quelques heures et je le conseille à toutes celles et ceux en soif de romans de notre époque.

Mon meilleur passage :
«  Ok, Morue. J’avoue. J’ai un mec. Mais ça pourrait être pire, ajouta-t-elle en dressant l’index. D’ailleurs, je suis là ce soir. Je vous préviens qu’il est hors de question que ça change quoi que ce soit. Je vais ni arrêter de boire, ni de fumer, ni de sortir. Morue je suis, Morue je resterais ».

 

Livre lu dans le cadre du challenge rentrée littéraire

Publicités

Une réflexion sur “Les Morues de Titiou Lecoq

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s