Autour du monde avec Tante Mame de Patrick Dennis

De retour avec tante Mame et ses aventures plus folles les unes que les autres. Je vous  parlais, il y a de cela quelques semaines, du premier roman « Tante Mame »de Patrick Dennis ( cliquer sur le titre pour voir l’article) où je vous comptais les frasques de cette femme originale qui élevait son neveu Patrick, se dernier se trouvant à la charge de sa tante suite au décès de son père.

J’avais déjà trouvé le premier tome empli d’histoires abracadabrantes et drôles mais ce deuxième volume m’a encore plus étonné.

Patrick, devenu adulte responsable, marié et père d’un petit Michael, raconte le  tour du monde qu’il avait effectué avec sa tante Mame lorsqu’il avait alors 18 ans. Il raconte cette épopée à sa femme qui est morte d’inquiétude pour son fils et pour cause, ce dernier étant parti avec cette fameuse Mame en voyage depuis deux ans et demi et ne l’ayant toujours pas revu depuis.

Se voulant rassurant auprès de sa femme, le voilà parti dans le récit d’un tour du monde encore plus mouvementé que celui de Jules Verne .

La France et la découverte des Folies Bergères, l’Angleterre et les tentatives d’entrée à la Cour, l’Italie et sa Mafia, la Russie et ses sympathisants en passant par la Grèce au beau milieu d’un trafic d’armes, tante Mame et Patrick nous emmènent dans leurs bagages non sans compter certains déboires amoureux et situations on ne peut plus loufoques.

Envie d’humour et de voyage, vous ne serez pas déçus par ce livre qui a été pour moi, un vrai moment de bonheur.

Bonne lecture!

Livre lu dans le cardre d’une lecture commune avec Laetitia. ( cliquer sur le nom pour voir son article)

Mon meilleur passage:

   » – Oui, à Vienne, et encore plus loin si possible. N’oubliez pas que nous avons volé un bateau de la police, dans un Etat policier, et que vous êtes sans doute la femme la plus recherchée d’Italie. S’ils nous mettent la main dessus, nous sommes bons pour cinq litres d’huile de ricin chacun.

– C’est absurde, mon petit amour, répondit Tante Mame, en riant de plus belle. Que peut-on rêver de mieux, en Italie, qu’un canot de la police piloté par un moine? Non, je ne serais pas plus en sécurité avec Il Duce lui-même. Et maintenant, à la gare. Precipitevolissimevolmente! »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s